Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Alain Ducasse parraine la 8e promotion de concierges d'hôtel du lycée d'Occitanie

Formation - Écoles - jeudi 27 novembre 2014 12:07
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Toulouse (31) La seule formation en France reconnue par l'Union nationale des concierges d'hôtels (UNCH) et l'association des Clefs d'or accueille douze étudiants cette année. Formés en alternance, ils sont appelés à rejoindre les plus grands hôtels en France et à l'international.



La 8e promotion des concierges d'hôtel du lycée d'Occitanie (Toulouse), parrainée par Alain Ducasse.
La 8e promotion des concierges d'hôtel du lycée d'Occitanie (Toulouse), parrainée par Alain Ducasse.

"Nous sommes des marchands de souvenirs éphémères. Le concierge d'hôtel, c'est celui qui met en musique le séjour du client. Votre force sera votre agilité, votre adaptabilité, votre culture générale et surtout votre sens de l'écoute. À l'heure de Google, vous avez une véritable carte à jouer : celle de l'humain et de la relation", a déclaré Alain Ducasse aux douze élèves concierges d'hôtel du lycée d'Occitanie à Toulouse (31). Le chef multiétoilé parraine en effet la 8e promotion de cette formation, qui est la seule reconnue en France par l'Union nationale des concierges d'hôtels (UNCH) et l'association des Clefs d'or, présidée par Dominique Guidetti. Ce dernier a rappelé le lien entre la haute gastronomie et le métier de concierge : "C'est un métier où l'excellence est de mise. N'oubliez pas que les clients exigeants feront de vous de bons professionnels."

"Certains de nos anciens étudiants sont aujourd'hui en poste dans des adresses prestigieuses, a témoigné Marie Brier, coordinatrice de la formation au lycée d'Occitanie. Les futurs concierges doivent maîtriser deux ou trois langues et avoir une excellente culture générale. Ils travailleront principalement en France et quelques uns à l'étranger, notamment en Suisse."


Garder les pieds sur terre

Les concierges vont rencontrer dans leur carrière les grands de ce monde : "C'est un véritable challenge, une remise en question permanente pour être les plus performants", explique une étudiante. Pour Laurent, 30 ans, "il faut savoir anticiper les besoins et les attentes des clients. Il y a beaucoup de psychologie dans notre métier". Un univers où il faut savoir rester modeste, comme le souligne Philipe Verdumo, assistant chef concierge au George V à Paris (VIIIe). "Nous travaillons dans le luxe mais ce n'est pas notre vie, conclut Anouk, étudiante. Pas question de se laisser éblouir."
Dorisse Pradal

Lycée Hôtelier d'Occitanie
1 rue Abbé Jules Lemire
31026 Toulouse
Tél. : 05 34 50 10 10

Journal & Magazine
Services