×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Équipements et nouvelles technologies

Supertripper, un nouveau modèle de distribution hôtelière pour contrer Airbnb

Équipements et nouvelles technologies - jeudi 29 décembre 2016 10:52
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Proposer des nuits d'hôtels en quasi-illimité, c'est le credo de ce nouveau site de distribution.



Supertripper se veut aussi simple d'utilisation que Airbnb
Supertripper se veut aussi simple d'utilisation que Airbnb

Supertripper, créé par Maxime Pialat et Hugo Demorge, permet à ses utilisateurs de réserver jusqu'à cinq nuitées par mois dans chaque zone géographique déterminée par le site. Le client choisit une offre d'abonnement parmi trois catégories : 'supérieur'; donnant accès à des hôtels de standing 3 étoiles (à partir de 139 € par mois), 'prestige', pour les 4 étoiles (à partir de 259 € par mois), et 'luxe', pour les 5 étoiles (à partir de 699 € par mois). "Les voyageurs se tournent vers Airbnb car cela correspond à leur budget. Notre objectif est de démocratiser l'hôtellerie et de la rendre plus accessible", explique Maxime Pialat. La start-up va plus loin en développant un modèle pour les clientèles d'affaires. "Nous proposons un abonnement à partir de 139 € par mois auxquels s'ajoutent 30 € par nuitée consommée, valable du lundi au vendredi, sans limite de nuitées, et nous fournissons à l'entreprise une note de frais mensuelle regroupant toutes les consommations."

Supertripper se veut facile d'utilisation pour les clients comme pour les hôteliers. "Nous proposons un système souple aux hôteliers, puisque nous ne leur imposons pas d'allotement en continu. Nous négocions un tarif fixe selon la période de leur choix, pour qu'ils puissent optimiser leur taux d'occupation et nous sommes rémunérés à hauteur de 15 % de commission, poursuit Maxime Pialat. Par ailleurs, les hôteliers reçoivent les coordonnées des clients et une carte virtuelle leur permet de débiter le montant de la réservation lorsqu'ils le souhaitent."

Ce nouveau canal de distribution a séduit Clément Lorentz, cluster revenue manager pour la Centrale de prestations hôtelières qui a notamment en gestion les hôtels Smartlodge. "C'est une alternative face à Airbnb qui crée un bouleversement, surtout dans l'hôtellerie lyonnaise et parisienne. Cela offre aux clients la possibilité de s'abonner et d'anticiper les frais de voyages, avec des coûts intermédiaires entre Airbnb et l'hôtellerie traditionnelle, explique-t-il. Les réservations Supertripper étant majoritairement en dernière minute, cela nous permet d'augmenter nos taux d'occupation. D'autant que nous conservons une marge, puisque le tarif est pour la chambre sèche. Le petit déjeuner, le spa, les consommations au bar ne sont pas incluses dans le tarif, ce qui nous permet de maximiser la contribution globale. Enfin, par rapport à un site comme Groupon qui ne renvoie pas une image positive pour l'hôtellerie haut de gamme, ici, l'offre est segmentée en trois gammes, ce qui préserve l'image de nos hôtels."

Vanessa Guerrier-Buisine
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services