×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Christine Davesne (Adecco) : "Dans la restauration, un profil commercial peut être un atout"

Emploi - mardi 7 mars 2017 08:39
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Paris (75) La responsable solutions emploi en Ile-de-France pour les métiers de l'hôtellerie, la restauration et de l'événementiel recherche des profils variés, qualifiés ou non. Leurs points communs : un savoir être et une capacité à s'adapter.




Christine Davesne, responsable solutions emploi en Ile-de-France pour les métiers de l'hôtellerie, la restauration et de l'événementiel chez Adecco.
Christine Davesne, responsable solutions emploi en Ile-de-France pour les métiers de l'hôtellerie, la restauration et de l'événementiel chez Adecco.

L'Hôtellerie Restauration : Quelles sont les perspectives de recrutement pour Adecco dans le secteur de l'hôtellerie-restauration en Île-de-France ?
Christine Davesne : Quelque 250 recrutements en CDI sont prévus en 2017 chez nos clients et prospects. Nous souhaitons recruter, en CDI intérimaire, plus de 144 personnes en fixe au sein de nos agences. Des embauches auxquelles s'ajoutent plus de 350 recrutements pour des événements ponctuels.

Quels profils recherchez-vous ?
Nous recherchons des managers pour la restauration collective, traditionnelle, rapide et pour des maisons médicalisées, mais aussi des chefs, seconds de cuisine, cuisiniers, pâtissiers, chefs de rang, commis, réceptionnistes, employés d'étage, gouvernant(e)s…

Au-delà des diplômes, quels sont vos critères de sélection ?
Le savoir être peut faire la différence : ponctualité, adaptabilité, passion du métier. Sur certains postes, même dans la restauration, un profil commercial peut être un atout. Un client nous a demandé des cuisiniers sachant vendre ses produits face à la clientèle.  

Quel souvenir gardez-vous du dernier salon LHR ?
Un excellent souvenir ! Avec une organisation bien maîtrisée sur place et de très bonnes candidatures, quels que soient les profils : qualifiés ou non. Toutefois, cela nécessite une grande organisation de la part de l'exposant. En amont, tout d'abord, avec un mailing vers nos clients et prospects, la constitution d'une équipe en charge de réceptionner les candidatures. Le jour J, avec l'organisation de l'équipe sur le stand afin de fluidifier les files d'attente et ne pas faire trop attendre les candidats. Enfin, après l'événement, avec la gestion des entretiens planifiés lors du salon. En septembre dernier, quelque 350 CV ont été rapportés. Une moisson qui a débouché sur un emploi dans la moitié des cas. Par ailleurs, le salon est aussi un moment privilégié avec nos clients et nos partenaires.

Qu'attendez-vous de cette nouvelle édition du salon ?
Au moins autant de visiteurs qu'en septembre 2016. Surtout que les représentants d'Adecco au Luxembourg, spécialisés dans le secteur de l'hôtellerie-restauration, seront présents sur notre stand.

Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Idées simples pour doper les recettes de votre restaurant
par Bernard Boutboul
Services