Actualités
Accueil > Actualités > Café - Bar - Discothèque

Le Café Contretemps, bien dans son époque

Café - Bar - Discothèque - lundi 3 juillet 2017 16:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Toulouse (31) Ana Munoz et Qian Zhou ont ouvert un lieu où l'on ne paye pas les consommations mais le temps passé dans l'établissement. Un café où la volonté de créer du lien social prédomine.



Le café Contretemps Toulouse, à mi-chemin entre bureau et café.
Le café Contretemps Toulouse, à mi-chemin entre bureau et café.

À mi-chemin entre café et bureau, le Café contretemps s'inscrit dans la lignée des espaces de travail que l'on trouve à Berlin, Londres ou New York. Ana Munoz et Qian Zhou sont deux amies voyageuses, originaires l'une du Mexique, l'autre de Chine. Elles se sont rencontrées pendant leurs études et ont eu l'idée de développer un café thématique à Toulouse. "On voulait créer notre entreprise et surtout lui trouver un vrai sens, qu'elle respecte nos valeurs", explique Qian Zhou.

Avec cet établissement, l'idée était de restaurer du lien social, de faire en sorte que les gens se rencontrent et échangent. "L'entreprise évolue, constate Qian Zhou, il faut nous habituer à ces nouvelles façons de travailler. Nous recevons des entrepreneurs qui pratiquent le home-office ou des gens qui sont en déplacement professionnel mais aussi beaucoup d'étudiants qui viennent préparer leurs examens, au calme. C'est plus convivial de travailler dans un café que de rester dans une chambre d'hôtel."

5 € de l'heure, café à volonté

Les clients payent au temps passé dans l'établissement : 5 € pour une heure, 10 € la demi-journée et 15 € la journée entière, la connexion internet étant incluse. Les deux jeunes femmes mettent à disposition de leurs clients du café et des petits gâteaux. "On a développé une formule déjeuner, grâce à un partenariat avec un salon de thé. Le midi, par exemple, on propose une formule complète avec salade-quiche et cookie pour 9,80 €."

Ana Munoz et Qian Zhou ont fixé leur seuil de rentabilité à une soixantaine de clients par jour, elles tablent sur un chiffre d'affaires de 150 000 € par an. "On veut rester à échelle humaine, on défend le petit commerce", sourit Qian Zhou.

Elles ont mis en place des ateliers dessin, photo, coaching… avec des professionnels afin de créer une nouvelle dynamique au sein de l'établissement, et travaillent aussi sur des offres adaptées aux entreprises, pour des séminaires ou des réunions.

Dorisse Pradal
Café Contretemps
11 rue de la Bourse
31000 Toulouse
www.cafecontretemps.com
Tél. : 05 34 33 59 70