Taxation des contrats courts : le Sénat a commandé une étude d'impact

Publié le 09 novembre 2018 à 15:32

Le Sénat vient d’annoncer la commande d'une étude auprès de l’Observatoire français des conjectures économiques (OFCE) sur les effets de la taxation des contrats courts sur les entreprises et les moyens de minimiser son impact sur l’emploi. Le Sénat rappelle le contexte : « le Premier ministre a transmis aux partenaires sociaux le 25 septembre 2018 la lettre de cadrage de cette négociation, lui fixant pour objectif d’encourager l’emploi de qualité dans des conditions qui renforcent la soutenabilité du régime d’assurance-chômage, c’est-à-dire qui permettent des économies moyennes de 1 à 1,3 milliard d’euros par an sur trois ans. Dans ce cadre et malgré l’échec d’une précédente tentative en 2013, il est envisagé une taxation des contrats courts, par le biais d’un malus renchérissant les cotisations patronales à l’assurance chômage pour les entreprises abusant des contrats courts. Or la mise en place d’un tel système de « bonus / malus », destiné à « responsabiliser » les entreprises, risque de pénaliser l’emploi, notamment dans les PME qui ont le plus besoin de recourir aux contrats courts ». Les résultats de cette étude devraient être présentés devant la Délégation sénatoriale aux entreprises et la Commission des affaires sociales du Sénat le 13 décembre, les partenaires sociaux ayant jusqu’à la mi-janvier 2019 pour trouver un accord.

contrat sénat #NégociationsSociales# économie entreprise Emploi recrutement

 



Commentaires
Photo
philippe BIRCKEL

samedi 10 novembre 2018

La répétition de contrats courts (cdd) à la place de contrats à la place de cdi n'est pas toujours due à un manque de visibilité et est parfois vraiment abusive. Dans notre profession, nous pouvons effectivement fidéliser un certain nombre de nos salariés par le biais d'un cdi. Il reste cependant une nécessité indéniable que de pouvoir avoir recours aux cdd, saisonniers notamment, et au besoin leur prolongation parce que notre activité est très fluctuante selon les endroits et les périodes où nous l'exerçons. Espérons seulement que les dispositifs retenus ne viendrons pas nous pénaliser injustement...

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Serveur H/F

93 - ROSNY SOUS BOIS

Le Koya recrute des serveurs pour l'ouverture de son nouveau établissement. Restaurant bistronomique situé sur la commune de Rosny sous bois. Nous recherchons des personnes motivés avec une relation client et un savoir faire pour ce poste. Numéro pour nous contacter : 07 56 80 56 16

Posté le 13 avril 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

85 - BREM SUR MER

Restaurant Les Genets,1 étoile au guide Michelin,situé sur le litoral Vendéen, recherche, H/F: Second de cuisine ou Chef de partie cuisine et Pâtissier à partir de Mars-Avril. Poste évolutif.Cdd ou Cdi. Possibilité de logement sur place. Capacité de 26 Couverts. Salaire selon expérience. 2.5 jours d

Modifié le 13 avril 2024

Chef de rang H/F

75 - PARIS 06

Le Nesle, brasserie traditionnelle française, recherche une/une CHEF DE RANG afin d'accompagner son développement Une maitrise de l'anglais est demandée car quartier très touristique - Plusieurs postes disponibles. Mail: brasserienesle@gmail.com - Tél : 01.46.34.85.19.

Posté le 12 avril 2024