SSP élargit sa gamme de restauration

Le groupe de restauration commerciale concédée, déjà ancré dans les lieux de transport, intensifie son développement dans le secteur du premium. Il entame aussi la conquête de nouveaux horizons : l'Italie et l'univers des musées.

Publié le 06 mai 2024 à 12:00

Pour SSP Frabeli (France, Belgique, Luxembourg et Italie), la crise sanitaire appartient bel et bien au passé. Depuis lors, le spécialiste de la restauration commerciale sur les lieux de transport (en particulier les gares et aéroports) a allégrement rebondi. La société, qui compte 350 points de vente et 3 000 salariés, affiche un chiffre d’affaires avoisinant les 600 M€ (contre 400 M€ l’an dernier).

 

“Contrat du siècle”

En 2021, SSP signe “le contrat du siècle”, pour reprendre l’expression de son directeur général Gérard d’Onofrio : la victoire à l’appel d’offres du groupe ADP permet à SSP d’être actionnaire à 50 % d’Extime Food & Beverage Paris, qui doit absorber dans les dix prochaines années toutes les activités de restauration des deux premiers aéroports de France, Roissy CDG et Orly.

 

“Diluer les risques”

Afin de “diluer les risques”, SSP Frabeli se déploie depuis fin février en Italie. En parallèle, le groupe s’attaque au marché premium et à l’univers muséal. Après le Train bleu, situé dans la gare de Lyon (Paris, XIIe) en collaboration avec le chef étoilé Michel Rostang, SSP a essaimé les boutiques Pierre Hermé dans les lieux de transit – “un succès qui ne s’est jamais démenti”. En 2023, SSP a gagné l’appel d’offres pour deux lieux de restauration au sein du château de Chantilly, et multiplie depuis les partenariats avec les têtes d’affiche : Thibaut Spiwack à la Philharmonie de Paris (voir encadré) en janvier 2024, Michel Portos à l’Aéroport Marseille-Provence en avril 2024, Yoni Saada à la gare de Lyon dès juin 2024 et prochainement Thierry Marx sous la nef du Grand Palais, en avril 2025. “D’autres développements sont en cours. On a répondu à des appels d’offre pour Versailles, les Invalides…, confie Gérard d’Onofrio. Alors que “la crise du pouvoir d’achat a coûté quelques points de croissance” à SSP, les musées ont pour avantage d’offrir “des flux captifs”. Quant au segment premium, “c’est ce qui sans doute résiste le mieux à la crise. Cela permet aussi de toucher toutes les catégories de passagers”, estime le directeur général.

Pour Gérard d’Onofrio, les prochains mois s’annoncent “radieux” : “On continue à se développer. On a gagné beaucoup de positions, notamment sur les aéroports, mais on peut encore gagner des implantations dans les gares”. SSP voit grand. “L’appétit vient en mangeant”, résume le dirigeant.


Photo

Publié par Violaine BRISSART



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de rang H/F

75 - PARIS 04

Bonjour, La brasserie l'Alchimiste situé au 9 rue Nicolas Flamel 75004 PARIS recrute chef de rang. Se présenter avec CV directement à la brasserie. Merci

Posté le 23 juin 2024

Chef de rang H/F

38 - AUTRANS MEAUDRE EN VERCORS

Hôtel Restaurant La Buffe recrute CDR / Réceptionniste pour seconder le gérant sur les tâches opérationnelles. Service restaurant & réception, seul ou en équipe. Profil autonome et polyvalent indispensable. 39h- 2jrs 1/2 repos - 1500 à 2000 € nets. Logement indiv poss. contact@la-buffe.fr 0476947070

Posté le 23 juin 2024

Chef de partie H/F

20 - SARI SOLENZARA

Restaurant de plage La Voile Rouge à Solenzara en corse recherche un second de cuisine ou un chef de partie froid. Poste évolutif. Cuisine traditionnelle de type brasserie Logé nourri, salaire intéressant. En coupre.1 jour de congé /sem Période : du 01/07 au 10/11/24 Tel : 0603225395

Posté le 23 juin 2024