Le véganisme, simple tendance ou véritable engagement ?

À l'occasion du veganuary (contraction des mots « vegan » et «january » ou le mois vegan, mouvement apparu en Angleterre), Deliveroo a mené l'enquête auprès des Français.

Publié le 13 janvier 2020 à 10:05

L’engouement pour le véganisme ne cesse de prendre de l’ampleur dans le monde. En France, en seulement une année, le nombre de restaurants vegans sur l’application de livraison de repas a augmenté de 68% et le nombre de plats vegans proposés par les restaurants partenaires de 74% entre 2018 et 2019, amenant le nombre total de commandes à une croissance de 49%.

Une augmentation qui ne devrait pas s’arrêter puisque c’est 12% des Français interrogés qui souhaiteraient eux aussi se mettre au véganisme en 2020, motivés avant tout par des raisons de protection de la vie animale (62%), environnementales (54%) ou de santé (50%), loin devant des préoccupations financières (14%) ou de goût (13%).

 En haut du classement des villes commandant le plus de mets vegans, on retrouve Paris, Lyon et Strasbourg.

Un rythme d'adoption plus lent que chez les Anglo-saxons

On constate cependant que la France est plus lente à adopter ce mode de vie, loin derrière
les pays anglo-saxons et ce en raison d’un manque de connaissance du mouvement : 53%
des Français interrogés n’associent pas le véganisme à sa juste définition.

Par ailleurs, 64% voient le véganisme comme un simple phénomène de mode et 32% y voient un régime
alimentaire trop contraignant au quotidien.
Et s’ils ne souhaitent pas s’y mettre, cela s’explique aussi par le fort attachement des Français à la viande puisque 51% des sondés évoquent leur amour pour la viande comme principale raison de ne pas se tourner vers le véganisme.

On note également que le véganisme ne semble pas pleinement assumé en France : 71% des personnes interrogées déclarent se sentir jugé lorsqu’il commande un plat ou une boisson vegan aux restaurants.

vegan 



Commentaires
Photo
Tom Gargonne

lundi 13 janvier 2020

3% des français sont végétariens.
0,2 ou 3 sont végétaliens.
Le veganisme est un mode de vie sans produits animal (chaussures sans cuire, etc...) donc moins adapté pour un restaurant.
Mais cette population, végétarienne/talienne sort peu au resto sachant très bien cuisiner.
Ce n'est pas faute d?avoir essayer mais à Paris le nombres de resto « veggie » est passé ces dernières années de plus de 100 à une petite dizaine.
Donc vous avez à faire le plus souvent à des flexitariens, qui seront heureux de choisir entre un plat veggie ou pas, heureux de ne pas contraindre leurs amies de ne pas forcément « subir » leur choix.
Mais de là à ne faire que du végétarien, peut-être faut-il attendre la génération suivante plus à l?écoute de la cause animal...

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de partie H/F

44 - PORNIC

Restaurant traditionnel, sur le port de plaisance de Pornic, travaillant les produits frais, recherche un(e) Cuisinier(e) pour compléter son équipe. Possibilité de travailler en continu 06 86 77 98 60 ou legecko@live.fr Le poste est en CDD logé. A pourvoir courant juin à fin septembre.

Posté le 30 mai 2024

Assistante Gouvernante H/F

13 - AIX EN PROVENCE

Nous recrutons un(e) Assistant(e) Gouvernante (F/H) qui aura à cœur de participer au séjour inoubliable de notre clientèle : Les petits détails font de grands souvenirs ! Description du poste: Le Château de la Gaude recherche de nouveaux talents pour rejoindre ses équipes. Notre Château propose

Posté le 30 mai 2024

Chef de cuisine H/F

78 - VERSAILLES

Brasserie, Versailles, recherche CHEF DE CUISINE H/F. CDI, temps complet. 01.39.07.25.12. snc.dbo@orange.fr No.159F0662

Posté le 30 mai 2024