Le retour en force de la charcuterie pâtissière

Pithiviers, pâté en croûte, vol-au-vent… Rarement la charcuterie pâtissière n’avait connu un si vif succès. Longtemps reléguée à la cuisine bourgeoise, elle se fait désormais une place à la maison et dans la street-food.

Publié le 17 avril 2024 à 11:30

La tourte, une recette de grand-mère ? Que nenni ! Bien loin de la vision désuète que certains ont encore, les charcuteries pâtissières sont plus que jamais sur le devant de la scène culinaire. Emblème du terroir et de la gastronomie française (et britannique), elles font aujourd’hui l’objet d’un réel regain d’intérêt de la part de la nouvelle génération de restaurateurs et de consommateurs.

De plat paysan à coqueluche des menus

Les charcuteries pâtissières ont une drôle d’histoire : parfois boudées et reléguées comme plat paysan, elles peuvent ensuite figurer sur la carte des plus grands restaurants gastronomiques le siècle suivant. C’est le cas du pâté en croûte, qui connaît aujourd’hui un regain d’intérêt sans précédent, en témoigne le championnat lyonnais qui lui est dédié chaque année

La tourte et le pithiviers ont connu le même sort. Calum Franklin, ancien chef au Rosewood London, en fait la découverte en 2018 alors qu’il tombe par hasard sur d’anciens moules à tarte dans le sous-sol de l’établissement. “J’ai demandé autour de moi si quelqu’un savait s’en servir, mais personne ne connaissait la technique, j’ai trouvé ça dommage”, raconte-t-il. Il se penche alors sur d’anciens ouvrages pour découvrir des recettes d’antan. “C’est comme cela que j’ai découvert que les tourtes avaient connu beaucoup de cycles à travers le temps et les régions.” Le chef décide alors de remettre au goût du jour ce mets centenaire, un succès qui l’a amené à ouvrir récemment son propre établissement, Public House, à Paris, dans lequel il propose de nombreux plats britanniques dont les fameuses pies.

 

 

Pourquoi cet engouement ?

La cuisine n’échappe pas aux effets de mode et à ses cycles, mais ce n’est pas la seule explication à cet engouement. “Depuis l’industrialisation, les ingrédients sont devenus de moins bonne qualité, plus simples car moins chers”, remarque le chef Calum Franklin. Mais le fait-maison, la mise en lumière des savoirs régionaux et l’envie de bons produits ont remis sur le devant de la scène ce type de mets.

Autre point important : ces charcuteries pâtissières sont généralement très esthétiques, un détail qui a son importance. “Tout ce qui est en chausson, en pâte, c’est instagrammable. Quand on découvre l’intérieur, les strates à l’ouverture, il y a un effet waouh !”, confirme Albane Auvray, co-fondatrice de Groot la tourte ouvert en novembre dernier. Hugo Riboulet et elle misent même dessus : “Ça fait partie de notre communication. Un bon fromage fondant en hiver ou une belle truite avec des légumes verts en été, ça rend bien”.

 

Des plats saisonniers, chronophages et coûteux

Pâté en croûte, pithiviers, bœuf Wellington… Étonnant de mettre à sa carte des plats si chronophages et coûteux, Albane Auvray en atteste : “une tourte, ça prend énormément de temps à faire et puis les matières premières sont assez chères. Avec des tourtes à partir de 15,90 €, difficile d’y trouver son compte. Même son de cloche du côté de Public House : “Une tourte demande une journée de travail entre la pâte, la farce, la cuisson, le repos, les sauces… À 20 €, on propose un très bon rapport qualité-prix”, souligne Calum Franklin.

La solution ? Des produits de qualité et de saison abordables et une clientèle fidèle au rendez-vous. C’est le cas chez Groot la tourte, qui a su trouver un public enthousiaste rapidement. Avec quatre recettes proposées, Hugo Riboulet et Albane Auvray préparent ainsi une centaine de tourtes chaque jour et vont même ouvrir un Click and Collect pour répondre à la demande croissante.


Photo

Publié par Ingrid BOINET



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Responsable de salle H/F

21 - BEAUNE

La Lune recrute ! Établissement à taille humaine, d'inspiration Franco-Japonaise, vous travaillerez en binôme avec le chef de cuisine. Prônant des valeurs de convivialité, de partage, de ' comme à la maison ', vous êtes désireux de mettre toute votre énergie au service d'une fantastique et adorab

Posté le 19 juin 2024

Chef Pâtissier H/F

Etats-Unis

Overnight Production Manager m/f. In order to qualify for a visa sponsorship, you must have at least 5 years of experience after 18 years old and you must be 23 and over. This position is available NOW Le Parfait Paris in San Diego, CA is looking for one Overnight Production Manager in charge

Posté le 19 juin 2024

Chef Pâtissier H/F

75 - PARIS 08

Le Momen est un restaurant bistronomique situé dans le 8ème à Paris, qui propose une petite carte créative avec des produits de saison, centrée sur une clientèle de bureaux. Semaine avec 3 continus et 2 coupures. Repos le samedi et dimanche. Pourboires Venez travailler avec son équipe dynamique!

Posté le 19 juin 2024