Le GHR dénonce une nouvelle hausse de la fiscalité sur les hôtels parisiens et franciliens

Le 26 septembre, la présidente d'Île-de-France Mobilités (IDFM), Valérie Pécresse et le ministre délégué aux Transports, Clément Beaune, ont signé un protocole d'accord financier visant à assurer le financement des extensions de lignes de métro et RER ainsi que du futur réseau du Grand Paris Express. Ce qui se traduit par une augmentation de la taxe transport versée par les entreprises ainsi que d'une revalorisation de la taxe de séjour.

Publié le 29 septembre 2023 à 13:01

Cet accord financier prévoit de faire supporter aux entreprises de plus de 11 salariés installées à Paris et en petite couronne une augmentation de la taxe « versement de transport » de 0,25 point ainsi que le triplement de la taxe de séjour.

Pour les hôtels 5 étoiles, la taxe de séjour passerait ainsi de 5 à 15 euros et pour un trois étoiles, de 1,88 à 5,70 euros, selon les exemples donnés par Valérie Pécresse.

Le GHR et le GHR Paris Île-de-France s’insurgent contre cet accord entre la Région Ile de France et le gouvernement.

« Cette nouvelle hausse de la fiscalité a été prise dans notre dos et sur notre dos », dénoncent Didier Chenet, président national du GHR et Pascal Mousset président du GHR Paris Ile de France.

L’organisation patronale déplore que les employeurs, qui sont les premiers financeurs des transports, à hauteur de 52 % du budget total, n’ont pas droit à siéger au conseil d’IDFM et aucune concertation n’a été menée.

« La hausse du versement de transport vient encore augmenter le cout du travail alors que nous consacrons déjà dans les hôtels, cafés, restaurants plus de 40% du chiffre d’affaires à la masse salariale.

La nouvelle hausse de la taxe de séjour, vient franchement mettre à mal la compétitivité de l’hôtellerie parisienne et francilienne en faisant notamment de Paris l’une des villes avec la taxe de séjour la plus élevée dans le monde.

Encore une fois, le tourisme est la variable d’ajustement budgétaire de nos gouvernants qui sans écouter les premiers intéressés décident seuls des taxes que nos entreprises doivent collecter et payer.

Aucune augmentation de la fiscalité pesant sur les entreprises ne saurait leur être imposée sans qu’elles n’aient accès aux informations et puissent s’exprimer en amont. » dénonce les deux présidents.

#GHR# #Taxemobilité# #Taxedeséjour#



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Cuisinier H/F

84 - L ISLE SUR LA SORGUE

Solelh un bistro gourmand au cœur de l'Isle sur la Sorgue et ses antiquaires ! Ouvert depuis 2022 par l'équipe du Vivier restaurant étoilé au Michelin viens juste d'obtenir son BIB ! Un lieu contemporain et convivial, guidé par une cuisine de bistronomie moderne. Recrute - Un (e) CHEF DE PARTI

Posté le 18 avril 2024

Chef de partie H/F

65 - SAILHAN

Nouvelle table gastronomique de 25 couverts Ambiance chaleureuse et conviviale Petite équipe dynamique Produits frais et locaux CDI ou CDD saisonnier 39h semaine Expérience sur poste similaire Disponibilité immédiate Logement dans le village Contactez-nous : 06 45 20 92 20 restaurant@e

Posté le 18 avril 2024

Chef de partie H/F

17 - LA TREMBLADE

POSTE DE CHEF DE PARTIE DESSERT H/F A POUVOIR. Bistro chic sur la plage de Ronce-les-Bains (17). www.le-grand-chalet.fr direction@le-grand-chalet.fr Recherchons chef de partie h/f de début Mai jusqu'à à fin Septembre. Restaurant ouvert 7/7 de Mi Juin à Mi-Septembre. Beau volume 150 à 20

Posté le 18 avril 2024