La Côte-Saint-Jacques prépare l'avenir

Joigny (89) Engagé activement depuis deux ans dans la préservation de l'environnement, le restaurant a décroché l'étoile verte Michelin 2021. Jean-Michel Lorain s'en est trouvé pleinement conforté dans orientations et projets à venir, parmi lesquels sa passation.

Publié le 26 mars 2021 à 11:05

En termes de “durabilité”, La Côte-Saint-Jacques en connaît un rayon : la maison est depuis 76 ans dans le giron familial sans jamais cesser de grandir et de prospérer. Alors quand le guide Michelin 2021 vient distinguer l’honorable maison doublement étoilée d’une étoile verte saluant l’osmose de la “gastronomie” et de la “durabilité”, le clin d’œil est encore plus singulier. “C’est une belle reconnaissance pour une belle maison qui a encore de beaux jours devant elle”, confie Jean-Michel Lorain en faisant à demi-mot référence au futur passage de flambeau à son neveu, Alexandre Bondoux, 29 ans, qui l’a rejoint aux fourneaux il y a deux ans. Deux années durant lesquelles de nombreuses initiatives ont été mises en place en faveur de l’environnement à La Côte-Saint-Jacques : jardin potager, liens avec les producteurs locaux renforcés, vins nature et bio venant étoffer la carte, limitation du plastique dans les fournitures, déchets alimentaires recyclés à 80 % par le biais de déshydrateurs, création de l’association “dessine-nous un avenir”, dédiée à la préservation de la biodiversité, de la faune sauvage… Des actions qui “complexifient le quotidien d’un établissement et ont un coût”, assume le chef propriétaire. “Mais ces paramètres sont à prendre en compte dans la gestion et l’on s’y retrouve de toute façon par ailleurs. Et puis, quand on a un engagement et des convictions, il faut s’y tenir et les assumer. Je trouve passionnant de pouvoir trouver des alternatives et de travailler différemment.”

 

Se projeter vers l’avenir

Des choix cohérents pour un chef qui n’a de cesse de se remettre en question et d’inviter la jeune génération à ne pas laisser de côté “l’esprit d’ouverture” et à avancer. Malgré la crise sanitaire, Jean-Michel Lorain continue en effet à se projeter : report des travaux de la salle - qui devaient être lancés pour célébrer les vingt ans d’ouverture du restaurant côté Yonne -, remplacement d’un fourneau à gaz en cuisine, et surtout, la transition “de manière intelligente”, dans quatre ou cinq ans avec Alexandre Bondoux. “Cela me rappelle 1983, quand j’ai rejoint mon père. Alexandre est technique, inventif et a beaucoup d’idées. On travaille de mieux en mieux ensemble. On a une vraie impatience et hâte de reprendre !”

 

#JeanMichelLorain# #AlexandreBondoux# #CôteSaintJacques#


Photo

Publié par Myriam HENRY



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de rang H/F

24 - LES EYZIES

Les Glycines Hôtel**** & Spa cherche à compléter ses équipes de salle H/F. L'établissement comprend 25 Chambres et 2 restaurants : 'Le Bistro des Glycines' décoré d'un Bib Gourmand ouvert uniquement le midi et 'Le 1862' décoré d'une étoile au guide Michelin ouvert uniquement le soir. Une cuisine

Posté le 19 juin 2024

Responsable petit-déjeuner H/F

24 - LES EYZIES

Les Glycines Hôtel**** & Spa recherche un(e) Responsable Petit-déjeuner Polyvalent. Avec ses 25 chambres, son bar et ses restaurants, notre établissement est conçu comme une ' Maison familiale ' avec comme maitres mots : authenticité, chaleur et convivialité. Rattaché(e) au responsable de salle,

Posté le 19 juin 2024

Femme/Valet de chambre

24 - LES EYZIES

Les Glycines Hôtel****& Spa cherche à compléter ses équipes. L'établissement comprend 25 Chambres et 2 restaurants : 'Le Bistro des Glycines' décoré d'un Bib Gourmand ouvert uniquement le midi et 'Le 1862' décoré d'une étoile au guide Michelin ouvert uniquement le soir. L'hôtel recherche une femm

Posté le 19 juin 2024