Hygiène et transparence, pour le pire mais pas le meilleur - Édito du 23 juin 2016

Publié le 22 juin 2016 à 13:46

"Nous souhaitons apporter toute la transparence au consommateur, mais ce dernier a-t-il la connaissance exacte de la réalité d'un contrôle d'hygiène ?" Par cette phrase, l'Umih résume toute la difficulté qui entoure la mise en ligne des résultats des contrôles d'hygiène en restauration, dont le dispositif doit entrer en vigueur le 1er juillet prochain (lire p. 3). Si la mesure part d'un bon sentiment, son application fait figure de piège. Le projet de décret porte sur quatre niveaux d'appréciation, de très satisfaisant à corriger de manière urgente. Et ils seront représentés sur les sites internet des ministères de l'Agriculture et de la Consommation, par des smileys selon toute vraisemblance.

Malheureusement, cette façade simpliste ouvre un champ d'interprétations et d'interrogations qui fait grincer des dents la profession. La frontière entre les deux premiers niveaux (très satisfaisant et satisfaisant) va dépendre, par exemple, de la présence ou non d'un thermomètre à lecture digitale dans une enceinte réfrigérée. Est-on vraiment, ici, dans une problématique d'hygiène de nature à modifier l'opinion du consommateur ? Une autre question se pose : pourquoi, dès lors que la notion de non-conformité mineure existe, ne laisse-t-on pas au restaurateur un délai pour rectifier la donne avant l'affichage ?

Surtout que celui-ci devrait rester en ligne pendant une période d'un an au minimum. En cas de changement de propriétaire ou de travaux, pas de modification possible. Est-on dans la transparence... ou dans le millefeuille si cher à nos législateurs ?


Publié par Sylvie SOUBES



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Réceptionniste H/F

74 - MEGEVE

Bienvenue à Megève ! CDD à pourvoir, de mai à novembre 2024, nourri, logé, 2 jours de repos consécutifs, salaire attractif selon profil Le Relais & Châteaux Flocons de Sel 5* de Kristine et Emmanuel Renaut recherche : RECEPTIONNISTE ESXPERIMENTE (h/f)

Posté le 29 février 2024

Assistant Maître d'hôtel H/F

84 - Lauris

Au cœur du parc régional naturel du Luberon, le Domaine de Fontenille propose une immersion au cœur de la Provence pour savourer le temps, la beauté et les bienfaits de la nature. L’enfilade des salons s’ouvre sur le parc et la vallée de la Durance et chacune de ses 19 chambres est unique, lumineuse

Posté le 29 février 2024

Réceptionniste H/F

75 - PARIS 06

RECEPTIONNISTE H/F CDI Hôtel*** 39h un week-end de 4 jours sur planning tournant de 3 semaines et 2J/autres semaines. horaires 7h30/15h50 ou 12h10/20h30 selon planning poste seul en réception. langue Français Anglais obligatoire ,espagnole souhaité. Mme BOYER Tél 01.45.48.99.10. boyertournier@gmail.

Posté le 29 février 2024