×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Grèves contre la réforme des retraites : Alain Fontaine alerte sur les conséquences possibles sur les commerces

Vie professionnelle - vendredi 13 janvier 2023 12:23
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Alain Fontaine, président de l'AFMR, interrogé sur BFMTV : 'Je comprends qu'il y ait le droit de grève, c'est très bien  ; [mais pas] que ça dégénère en casse, en manque de fréquentation et d'activité pour nos commerces.
© BFMTV
Alain Fontaine, président de l'AFMR, interrogé sur BFMTV : 'Je comprends qu'il y ait le droit de grève, c'est très bien  ; [mais pas] que ça dégénère en casse, en manque de fréquentation et d'activité pour nos commerces.

Invité sur BFMTV le 11 janvier, Alain Fontaine, président de l’Association des Maîtres restaurateurs, a témoigné de son inquiétude concernant le mouvement de grève en lutte contre la réforme des retraites et la première journée de manifestation du 19 janvier prochain. “On regarde [cette réforme avec beaucoup d’intérêt, car, dans notre profession, on démarre très jeune, on a des carrières longues, et on veut savoir ce qui va advenir des apprentis. Pour autant, on est très inquiets car on a le spectre de la grève de 2019. Ça s’est terminé avec un manque de fréquentation parce que les gens étaient bloqués dans les transports, par de la casse, et les commerçants de centre-ville ont payé très cher le tribut de tout cela. Ces événements ont été médiatisés à l’étranger sous forme de guerre civile, donc l’attractivité du pays en a pâti. Je comprends qu’il y ait le droit de grève, c’est très bien  ; [mais pas] que ça dégénère en casse, en manque de fréquentation et d’activité pour nos commerces.[…] Nous, à la sortie, nous payons très cher tout cela.”

#AlainFontaine #AFMR 

Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gagner en rentabilité en améliorant sa marge brute
par Christopher Terleski
Services