×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Énergie : la profession dans l'usine à gaz des aides gouvernementales, édito du journal du 9 décembre 2022

Vie professionnelle - mardi 6 décembre 2022 11:15
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés




Pour les commerçants, en particulier ceux du secteur de l’hôtellerie-restauration, le coût de l’énergie est une véritable inquiétude. Augmentations de plus de 50 %, 65 %, et même, trop souvent, à trois chiffres. Le Gouvernement a donc déployé un plan d’aide. Oui mais… Les professionnels ont du mal à rentrer dans les cases qui leur permettraient de profiter du bouclier tarifaire, en raison d’un abonnement supérieur à 36 kVA, du chiffre d’affaires ou du nombre de salariés trop élevés. Le Gouvernement a bien enlevé une case ici, ajusté une autre là, mais rien n’y fait : la profession reste très majoritairement exclue du dispositif ! Une nouvelle aide rentrera donc en vigueur à compter du 1er janvier 2023 : l’amortisseur électricité. Mais là encore, cela ne suffira pas à payer les factures.

Les exigences en termes de sobriété énergétique tombent à pic, certes. Mais vers quelle énergie se tourner, et comment investir dans du matériel moins énergivore après l’enchainement de crises que vient de vivre le secteur ? En attendant des jours meilleurs, peut-être que nous devrions éteindre les lumières, comme ce restaurant de Savoie, le Brézain, qui propose des soirées ‘No élec’.

#edito #energie 


Romy Carrere
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services