×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Recrutement : pour Alain Fontaine, "cet été ne sera pas semblable aux autres"

Vie professionnelle - jeudi 23 juin 2022 17:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


Alain Fontaine, président de l'Association française des Maîtres restaurateurs : 'En termes de recrutement, ça va très mal.'
© France Info
Alain Fontaine, président de l'Association française des Maîtres restaurateurs : 'En termes de recrutement, ça va très mal.'

Invité sur l’antenne de France Info, le 30 mai dernier, Alain Fontaine, président de l’Association française des Maîtres restaurateurs, alerte : “En termes de recrutement, ça va très mal. On cherche de façon récurrente à peu près 100 000 employés chaque année, et là, on est entre 330 000 et 360 000. C’est très important et vous allez vous rendre compte sur vos lieux de vacances que des restaurants qui étaient auparavant ouverts 7 jours sur 7 fermeront une journée ou une journée et demie. Ils ne pourront pas conserver leur amplitude horaire parce qu’ils n’auront pas les mains en face pour répondre à la demande.  Cet été ne sera pas semblable aux autres pour certains clients et certains restaurateurs.” Une situation qui survient alors que les touristes étrangers reviennent nombreux visiter l’Hexagone depuis l’assouplissement des règles sanitaires.

Alain Fontaine explique pour sa part avoir fait le choix de fermer son restaurant, Le Mesturet, à Paris (IIe) le samedi et le dimanche, ce qui a occasionné une perte de 400 000 € de chiffre d’affaires.

Le restaurateur avance quelques pistes pour sortir de cette pénurie : le salaire, un environnement contractuel qui rende le métier plus attractif avec la fin de la coupure et du travail tous les week-ends… “Il va falloir trouver des solutions, il faut attirer les jeunes et surtout faire en sorte que les gens restent chez nous et pour ça, il faut donner beaucoup plus.” Et de conclure : “On a des jeunes en souffrance administrative, des jeunes en échec scolaire, [victimes de] la fracture sociale ou familiale. Il faut qu’administrativement, on puisse prendre ces jeunes chez vous. Je le dis et je le répète, même si cela fait bondir certains, la restauration de demain sera pratiquée en partie par l’immigration présente sur notre territoire.”

 

#alainFontaine #MaitreRestaurateur #recrutement #AFMR

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services