×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

À Paris, les terrasses éphémères deviennent des terrasses estivales

Vie professionnelle - mardi 8 juin 2021 11:33
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Les aménagements de terrasses sur la place de parking reviendront désormais chaque année en période estivale.
Les aménagements de terrasses sur la place de parking reviendront désormais chaque année en période estivale.

Les extensions de terrasse « sont un succès » et la mairie de Paris a décidé de les pérenniser. L’annonce a été confirmée hier, lors de la présentation de la réforme des étalages et terrasses dans la capitale. Les organisations professionnelles se réjouissent de cette perspective. « Les terrasses font partie de notre art de vivre et constituent un atout touristique important » rappelle Franck Delvau, président exécutif de l’Umih Paris IDF et qui a participé aux négociations. Pour la mairie de Paris, il s’agit aussi de « rééquilibrer l’occupation de l’espace public et notamment des places de stationnement au profit des piétons et nouveaux usages ». Pour Romain Vidal responsable syndical au sein du Groupement National des Indépendants (GNI), « permettre aux établissements d’ouvrir désormais terrasses estivales est une excellente chose, qui s’inscrit dans la vie culturelle et l’animation. Il faut également savoir que c’était une demande des parisiens et pas seulement des professionnels de la restauration. Ce qui est certain, c’est qu’il fallait un encadrement et ce qui a été arrêté nous paraît raisonnable ». Une clause de revoyure est prévue au deuxième semestre 2022. Concernant les droits de terrasse, la Ville confirme qu’il n’y aura pas de droits de terrasse perçues jusqu’au 30 septembre, que ce soit pour les terrasses historiques ou pour les terrasses jusque-là dites éphémères.

Retrouvez les modalités pratiques dans notre blog SOS Experts Covid-19

#paris #villedeparis #terrasse #romainvidal #franckdelvau


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Reprendre un hôtel : évitez les embûches
par Stéphane Corre
Services