×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Jean-Pierre Ghiribelli dresse un premier bilan de la réouverture des CHR dans le Var

Vie professionnelle - mardi 15 juin 2021 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

83 - Var Alors que le département est devenu le premier département touristique de France et que le Grand Prix de France de Formule 1 s'annonce, Jean-Pierre Ghiribelli, président de l'UMIH Var, dresse un premier bilan de la réouverture des CHR.



Jean-Pierre Ghiribelli, président de l'Umih Var : 'Il reste 800 postes à pourvoir pour notre seul département du Var.'
© Marie Tabacchi
Jean-Pierre Ghiribelli, président de l'Umih Var : 'Il reste 800 postes à pourvoir pour notre seul département du Var.'

Dans le Var, la réouverture des CHR a été salutaire, estime Jean-Pierre Ghiribelli, président de l'Umih Var. "Au passage du couvre-feu à 23 heures, le 9 juin, la fréquentation s’est envolée pour connaître une accalmie de deux jours. Le taux d’occupation des hôtels et restaurants durant le week-end du 12-13 juin a été satisfaisant, les chiffres d’affaires sont bons. La clientèle actuelle est essentiellement française, on voit aussi l’arrivée des premiers touristes, notamment belges et suisses. En revanche, c’est plus difficile pour la restauration du midi, qui souffre encore du lent assouplissement des règles concernant le télétravail.”

Alors que le Grand Prix de France de Formule 1 se déroulera le week-end du 18-20 juin, “les communes avoisinantes du Castellet connaissent déjà un bon taux d’occupation, tant en hôtellerie qu’en restauration, grâce à l’entrainement des équipages. Les hôtels, jusqu’à Toulon, affichent tous complet pour le week-end du Grand Prix”, se réjouit le dirigeant syndical.

 

“Les taux de réservation sont rassurants”

Du côté des établissements de plages et l'hôtellerie de plein air, “les taux de fréquentation sont bons et cohérents avec la saison, voir excellents dans l’est du Var, la presqu’île de Saint-Tropez ou encore l’île de Porquerolles. Les taux de réservation sont rassurants pour l’été, grâce aux souplesses accordées sur les conditions, qui encouragent les clients à réserver.” Seule ombre au tableau : “les difficultés de recrutement. Il reste 800 postes à pourvoir pour notre seul département du Var, rapporte Jean-Pierre Ghiribelli. Mais je reste confiant, on les retrouvera même si pour cette année, c'est compliqué. Mais globalement, le moral des professionnels est bon."


#Reouverture #Var #UMIH


Marie Tabacchi