×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les lieux de réception vont pouvoir rouvrir le 19 mai

Vie professionnelle - mardi 4 mai 2021 15:49
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      





Le secteur du mariage et de l’événementiel va enfin rouvrir. Le calendrier arrêté par le Gouvernement est le suivant :

  • 19 mai : ouverture en intérieur comme en extérieur avec une jauge à 35% de la capacité d’accueil habituelle. La restauration est interdite à l’intérieur, mais autorisée sous chapiteau. Cette date est aussi celle de l’heure de décalage du couvre-feu, qui passera de 19h à 21h.
  • 9 juin : la jauge passe à 65% en extérieur, et 50% en intérieur. La restauration à table est autorisée à l’intérieur. A cette date, le couvre-feu passe à 23h.
  • 30 juin : fin des jauges.

C’est un « soulagement parce que nous avons enfin des dates, confie l’UPSE (Union des professionnels solidaires de l’événementiel). Mais nous aurions voulu pouvoir exercer notre activité sans jauge en juin. C’est très compliqué car le secteur va devoir se réinventer et convaincre avec l’organisation de déjeuners tardifs et faire danser les participants l’après-midi ». Concernant le couvre-feu, les professionnels souhaitent que l’attestation de déplacement dans les créneaux du couvre-feu puisse faire l’objet d’un motif dérogatoire. Mais rien de moins sûr. 70% des mariages ont été annulés l’an dernier (dont 20% ont été reportés cette année), en 2020 le chiffre d’affaires du secteur a chuté de 90% par rapport à 2019. Un secteur dont l'activité se concentre traditionnellement de mai à octobre.

#coronavirus #covid19 #reprise #reception #mariage #UPSE #evenementiel


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
Services