×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Rouvrir à moitié, une demi-mesure qui ne satisfait personne, édito du magazine du 15 mai 2021

Vie professionnelle - mardi 11 mai 2021 11:31
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés




La réouverture des terrasses le 19 mai était une bonne nouvelle, même si l’activité dépendra forcément de la météo. L’annonce d’une jauge limitant l’accueil à 50 % de la capacité a refroidi les esprits. Ceux qui se demandaient s’ils allaient ou non reprendre en terrasse vont sans doute attendre le 9 juin, date prévue de la réouverture en intérieur et à laquelle désormais toute la profession se raccroche. À l’exception des discothèques, dont le sort n’est pas tranché alors que la loi sur la sortie de crise, qui succèdera à l’état d’urgence sanitaire, prévoit un retour à la normale le 30 juin.

Cette absence d’activité est d’autant plus grave qu’elle génère des fêtes clandestines. Les jeunes en ont ras-le-bol. Pascale Fontenel-Personne, député de la Sarthe et vice-présidente du groupe Tourisme à l’Assemblée nationale, a été l’une des premières à vouloir travailler sur un passe sanitaire permettant de voyager. Elle estime aujourd’hui que l’instauration d’un passe sanitaire pour entrer en discothèque, comme actuellement en Angleterre, serait la solution à leur réouverture. Les organisations professionnelles doivent dès maintenant défendre cette possibilité auprès du Gouvernement.

#coronavirus #edito #terrasse #discotheque #reouverture #covid19


Sylvie Soubes