×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Marion Denieul, lauréate 2021 du prix Michelin de l'accueil et du service en salle

Vie professionnelle - jeudi 15 avril 2021 16:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Guer (56) Responsable de salle de la Maison Tiegezh, le restaurant gastronomique qu'elle tient avec son mari, le chef Baptiste Denieul, Marion Denieul a reçu cette année le guide Michelin. Une récompense surprise pour cette autodidacte de 28 ans.



Marion Denieul : 'Le jour de la remise des prix restera un moment inoubliable dans ma jeune carrière.'
© Maison Tiegezh
Marion Denieul : 'Le jour de la remise des prix restera un moment inoubliable dans ma jeune carrière.'

Un peu plus d’un an après avoir reçu le prix jeune talent service en salle du Gault&Millau, Marion Denieul, 28 ans, s’est vu décerner une seconde récompense en début d’année. Une distinction qui s’ajouter à celle de la Maison Tiegzeh, à Guer (Morbihan), qu’elle tient avec son mari, le chef Baptiste Denieul, qui a décroché sa première étoile en 2017 (faisant de lui le plus jeune chef étoilé de France, à 26 ans.)
Je ne m’y attendais pas du tout ! D’autant que ce n’était pas forcément un objectif. C’est toujours très gratifiant de voir que les inspecteurs Michelin apprécient le travail que l’on fournit. En fait, ils nous ont contactés en nous demandant de venir à Paris pour la cérémonie 2021 et en me disant juste qu’il était prévu que j’intervienne pour parler des métiers de la salle. Sauf qu’une fois arrivée sur le plateau, on m’a annoncé que je recevais le prix de l’accueil et du service en salle. J’ai eu du mal à trouver mes mots !

 

Un parcours autodidacte
“À l’origine, je ne suis pas du métier, raconte Marion Denieul. J’étais en master quand j’ai arrêté mes études en droit judiciaire. À l’époque, j’étais avec Baptiste qui avait déjà le restaurant. Il menait une carrière très prenante et je me suis dit que si je me lançais aussi de mon côté, à un moment donné, cela deviendrait compliqué ! Du coup, j’ai arrêté mes études. C’est là que je suis partie chez Passion & Gourmandise à Poitiers, une étoile à l’époque. Un mois et demi pendant lequel Laure Toix m’a appris les grandes lignes du métier.”

En 2015, Marion Denieul rejoint son mari à l'Auberge Tiegezh. “Au début j’étais toute seule en salle. On était trois en tout, Baptiste, Margaux en pâtisserie et moi. L’année suivante, un apprenti est arrivé. J’ai appris au fur et à mesure. Baptiste m’a épaulée car en plus de son bac pro cuisine, il a également un BEP salle. Et c’est très vite devenu une passion, même si ce n’étais pas ce à quoi je me prédestinais. Puis en 2016, j’ai passé mon CAP en candidat libre. L’année suivante, on a eu l’étoile.

 

Le porte-parole de la cuisine
Ce que j’aime dans mon métier c’est le fait d’être un peu le porte-parole de la cuisine. Quand on pose une assiette devant un client sans lui expliquer tout le travail qu’il y a derrière, cela n’a pas de sens. Il y a tout un tas de choses à raconter et c’est cela qui fait que le plat est d’autant plus beau. J’essaie de faire le lien entre les producteurs, les cuisiniers et les clients. C’est l’une de mes plus grandes motivations. Mais c’est aussi de procurer du plaisir aux gens. Quand je vois qu’ils ressortent avec le sourire, c’est que le travail a été bien fait. C’est primordial de faire vivre un bon moment aux gens mais pas en les oppressant”, explique-t-elle avec passion.

Maison Tiegezh, ça veut dire maison de famille. Donc l’idée c’est que les gens se sentent comme chez eux. Qu’on soit là au bon moment pour eux, avec un service naturel qui ne soit pas surfait, d’autant que je n’ai pas appris les codes à la lettre. Je ne suis pas formatée, donc je ne me mets pas d’interdits. Le principal étant de faire partager avec Baptiste la passion que l’on a de notre métier.”

#guer #mariondenieul #baptistedenieul #maisontiegezh #michelin #serviceensalle


Stéphanie Decourt
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services