×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Le chiffre d'affaires de la filière HCR en chute de 84% au 1er trimestre par rapport à l'an dernier

Vie professionnelle - mercredi 21 avril 2021 15:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      



© GettyImages


Les chiffres dévoilés par l’Observatoire GNI I+C montrent une situation crispée comme jamais. L’occasion pour le GNI d’alerter une nouvelle fois les pouvoirs publics sur l’avenir du secteur.  « Sur l’ensemble du premier trimestre 2021 (janvier-février-mars), le chiffre d’affaires de la filière HCR s’écroule de - 84 % à un an d’intervalle. En glissement annuel, la baisse est vertigineuse, à hauteur de - 67 % à l’issue du trimestre ».   

  • Les restaurants sont fermés depuis le 29 octobre et la possibilité qui leur a été donnée de faire de la vente à emporter est très loin de compenser les pertes de chiffre d’affaires, des pertes qui avoisinent 89 % au cours du premier trimestre 2021 comparé à un premier trimestre 2020 déjà impacté par la crise sanitaire.
  • Les brasseries et les cafés-bars, également fermés depuis le 29 octobre, ont un taux d’incidence encore plus fort, leur activité étant peu compatible avec la vente à emporter constatent les professionnels interrogés. Les débits de boissons voient leur chiffre d’affaires s’écrouler de 92 % sur l’ensemble du premier trimestre 2021 par rapport au même trimestre de l’année précédente. Rappelons en outre que les discothèques sont toujours fermées depuis le début mars 2020.
  • L’hôtellerie est le seul secteur de la filière qui a pu rester ouvert, mais l’absence de clientèle (étrangère comme nationale au fil des nouvelles restrictions), notamment au moment des vacances, a considérablement limité l’activité. Certains hôtels ont dû se résoudre à fermer en attendant des jours meilleurs. L’hôtellerie accuse ainsi une perte de 74 % sur ce premier trimestre 2021.

Chutes par région :

  • La fermeture administrative étant généralisée à l’ensemble du territoire depuis fin octobre 2020, toutes les régions accusent des chutes vertigineuses de chiffre d’affaires. Les pires résultats sont observés en Ile-de-France (la clientèle étrangère et la clientèle d’affaires ayant désertées Paris), dans le Centre, sur le pourtour méditerranéen et en Auvergne-Rhône-Alpes (en lien avec la fermeture des remontées mécaniques dans les stations de sports d’hiver). Sur la façade atlantique, le chiffre d’affaires plonge également mais dans une moindre mesure, les vacanciers ayant privilégiés ces régions cet hiver.

#coronavirus #covid19 #confinement #chiffresdaffaires #pandemie #gni #didierchenet

Journal & Magazine
Services