×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'Umih Hauts-de-France se mobilise avec Pôle Emploi pour attirer de nouveaux profils

Vie professionnelle - vendredi 30 avril 2021 12:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      



Gérard de Poorter.
Gérard de Poorter.

Dans les Hauts-de-France, le secteur des CHRD « demeure l’un des premiers employeurs de la Région » indique l’Umih Hauts-de-France malgré le contexte. Entre pénurie de main d’œuvre avant la crise et des salariés qui ont préféré changé de voie depuis, l’organisation professionnelle a décidé de travailler différemment avec Pôle Emploi. Cette mobilisation va donner lieu à l’opération TousMobilisés qui se déroulera du 17 au 21 mai et sera dédié aux métiers de l’hôtellerie et de la restauration. L’objectif de l’organisation professionnelle avec le service public est également d’identifier « les compétences transférables pour élargir les recrutements à des candidats venant de secteurs différents en mobilisant si nécessaire les dispositifs d’adaptation ou de formation afin d’apporter des réponses aux besoins en compétences sur les territoires ». Pour Gérard de Poorter président de l’Umih Hauts-de-France : « Nos exploitants de TPE ont vu leurs équipes éclater au fil de l’année écoulée. Certains ont choisi de se reconvertir, d’autres souhaitent changer de mode de vie. En tout état de cause, tous ne reviendront pas dans les conditions d’avant la crise. La réouverture se profilant à l’horizon, trouver des salariés opérationnels immédiatement, reformer des équipes homogènes et solides, est vraiment la préoccupation du moment de nos indépendants, chefs d’entreprise ».

#coronavirus #emploi #gerarddepoorter #umihhautsdefrance #poleemploi #tousmobilises

Journal & Magazine
Services