Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Tourisme international : une destination sur trois est fermée dans le monde

Vie professionnelle - lundi 8 mars 2021 11:26
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :




L’Organisation mondiale du tourisme (OMT-UNWTO) vient de publier son 9ème rapport consacré aux restrictions sur les voyages actuellement en place dans 217 destinations. Alors que les précédentes études montraient certains assouplissements, l’arrivée des nouveaux variants à modifier la donne. A début février :

  • 32 % du total des destinations dans le monde (69 en tout) sont complètement fermées au tourisme international.
  • Sur ces 69 destinations fermées, 30 sont en Asie-Pacifique, 15 en Europe, 11 en Afrique, 10 dans les Amériques et 3 au Moyen-Orient.
  • Parmi elles, un peu plus de la moitié (38 destinations) sont fermées depuis au moins 40 semaines.
  • Seulement 34 % des destinations dans le monde sont partiellement fermées aux touristes internationaux.
  • De plus en plus de destinations dans le monde exigent maintenant des touristes internationaux qu’ils produisent un certificat de résultat négatif de test PCR ou antigénique à l’arrivée et qu’ils fournissent également leurs coordonnées de contact aux fins du traçage.
  • 32 % du total des destinations dans le monde font actuellement de la présentation de ces résultats de dépistage la principale condition d’entrée pour les touristes internationaux, souvent combinée à une mesure de quarantaine, et c’est une condition qui arrive en deuxième ou en troisième position dans une proportion équivalente de destinations.
  • L’analyse des 10 premiers marchés émetteurs de tourisme déconseillant actuellement les déplacements non essentiels à l’étranger montre que ce sont des marchés qui généraient 44 % du total des arrivées internationales en 2018.

#coronavirus #covid19 #omt #unwto #tourisme #tourismeinternational



L'analyse de Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l'OMT

« Les restrictions sur les voyages ont été largement utilisées pour enrayer la propagation du virus. Maintenant que nous cherchons à faire redémarrer le tourisme, il nous faut reconnaître que les restrictions ne sont qu’un élément de solution parmi d’autres. Le recours aux restrictions doit s’appuyer sur les données et les analyses les plus récentes et être systématiquement réexaminé, de façon à permettre la reprise sûre et responsable d’un secteur dont dépendent des millions et des millions d’entreprises et d’emplois. »

Journal & Magazine
Services