×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les Maîtres Restaurateurs s'organisent pour un meilleur accueil des futurs apprentis

Vie professionnelle - jeudi 25 février 2021 16:19
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      



Alain Fontaine
Alain Fontaine

L’Association française des Maîtres Restaurateurs (AFMR) est inquiète pour l’avenir et la transmission des savoir-faire. « Les 360 000 salariés de la restauration traditionnelle sont toujours au chômage partiel », une situation d’autant plus difficile à vivre par les nouvelles générations qu’à l’absence d’expérience s’ajoute l’incertitude professionnelle. D’autres aspects à plus long terme seraient à craindre : « selon une étude citée par The Great Reset, 86 % des métiers de la restauration seraient robotisés d’ici 2035 » déplore l’association qui croit plus que jamais dans les valeurs partagées par les 3 200 professionnels titrés qu’elle représente. « Les Maîtres Restaurateurs sont passionnés par leur travail et ce qu’ils portent au travers de leur cuisine et leur établissements. La transmission de ces valeurs : cuisine maison, l’utilisation de produits bruts, frais, de saison, l’engagement contre le gaspillage alimentaire… est essentielle pour une cuisine durable et responsable. C’est pour cela que près de 80% des Maîtres Restaurateurs sont des maîtres d’apprentissage » explique l’AFMR. « Majoritairement, précise son président, Alain Fontaine,  les Maîtres Restaurateurs sont responsables d’un établissement de moins de 10 salariés, ils donnent leur chance en moyenne à 2 apprentis chaque année.  Cependant, de nombreux Maîtres Restaurateurs nous alertent sur la difficulté pour eux de recruter notamment en région. Il était important de réagir. » Cette volonté d’avancer se traduit désormais par la création d’un outil numérique permettant de mettre en relation les besoins des appentis et les opportunités proposées par les Maîtres Restaurateurs au sein de leur établissement. L’idée, avec la réouverture, serait de créer une sorte de compagnonnage qui permettra aux jeunes en quête d’un contrat d’apprentissage de le trouver au-delà du champ local. « Nous voulons aussi pouvoir donner aux jeunes des garantis sur le logement potentiel durant son apprentissage ou encore démontrer la mobilité dont il pourrait bénéficier au sein de notre réseau » ajoute Alain Fontaine.

#alainfontaine #afmr #maitresrestaurateurs #apprentis #apprentissage


Sylvie Soubes