×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Coronavirus : la Confédération des acteurs du tourisme demande au Premier Ministre des actions concertées

Vie professionnelle - vendredi 6 mars 2020 20:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Les acteurs du tourisme, réunis au sein de la CAT, viennent d'écrire au Premier Ministre.





La Confédération des acteurs du tourisme (CAT), présidée par Roland Héguy, vient d’adresser un courrier au Premier Ministre. Ses membres veulent une meilleure coordination de la crise ‘historique’ qui attend les entreprises de la filière, premières à supporter les baisses d’activité. La CAT demande un ‘plan de survie' prenant en compte :

- Une meilleure coordination interministérielle entre les différents ministères afin d’éviter les consignes contradictoires et les messages anxiogènes.

- Un « guichet unique » d’aide et de renseignements pour nos entreprises et une simplification des démarches administratives demandées aux entreprises.

- Un dispositif accéléré de mise en oeuvre pour les entreprises qui souhaitent avoir recours à l’activité partielle, conditions de modulation du temps de travail, conditions de renouvellement des CCD.

- Recevoir des consignes claires sur les conditions de remboursement/ indemnisation des clients en cas de fermeture temporaire d’une entreprise ou d’annulation d’une prestation.

- Un fonds de garantie pour protéger toutes les entreprises de la filière des risques de défaillances pour donner suite aux annulations

- La suppression des charges sociales et/ou fiscales pour les TPE, PME et ETI.

- Un message fort à l’attention des assurances pour prendre en compte cette situation exceptionnelle (plusieurs compagnies ne reconnaissent pas les Pertes d’Exploitation dès lors qu’il n’y a pas de « dommage matériel » ou considèrent le Covid-19 comme un dérivé du H1N1 et donc l’excluent des garanties).

- Un report de la réforme de l’assurance chômage qui va abaisser de 20% les indemnisations des salariés (et davantage encore s’agissant des saisonniers).

- La ré-examen en avril de l’arrêté du 4 mars du Ministère de la Santé qui interdit les événements de plus de 5 000 personnes jusqu’au 31 mai 2020. Cet arrêté a-t-il été pris en coordination avec le ministère de l’économie ?

« Nos entreprises, conclue la CAT,, font face à un risque vital et immédiat. Ainsi, si le stade 3 de l’épidémie devait être décidé par le Gouvernement, nous vous demandons à être informés en amont, en précisant, notamment les nouvelles contraintes que cela entrainerait pour nos entreprises. Nous souhaitons que les messages restent factuels, informatifs et coordonnés car les entreprises ne pourront résister aux conséquences de signaux alarmistes ».

#CAT #Coronavirus #Virus #Codiv19 #CoronavirusFrance #ActiviteEconomique