×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Une charte qualité de la nuit lancée par la mairie de Clermont-Ferrand

Vie professionnelle - lundi 29 juillet 2019 16:59
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      



La nouvelle charte et son nouveau logo.
La nouvelle charte et son nouveau logo.

Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, a présenté la deuxième charte de la qualité de la vie nocturne et son label : ‘Partageons la nuit’. Il s’agit de “réconcilier ceux qui souhaitent passer une nuit paisible avec ceux qui passent une nuit festive”. Signé par la préfecture et le procureur de la République, ce texte est un rappel des règles en vigueur pour la consommation d’alcool, le bruit,  la non-discrimination, et regroupe des engagements contre les incivilités, le respect des horaires,  la sensibilisation des clients sur le bruit, etc.  Dix-neuf articles passent en revue ces points.

La charte s’adresse aux 400 débits de boissons et aux 300 lieux de restauration, mais aussi aux épiceries de nuit et organisateurs de soirées. La démarche est basée sur le volontariat. En contrepartie, les signataires peuvent espérer “le soutien de la ville quant à l’obtention du droit d’occupation du domaine public, l’organisation de soirées et leurs demandes de dérogations au régime horaire”. Lors de la présentation de  la charte, Olivier Bianchi a précisé que le nombre de dérogations pour les ouvertures passerait de cinq  à six.

Martine Courbon, présidente de l’Umih 63, est signataire du document mais en souligne les limites. “ Il n’y pas eu de vraies négociations. Tout le travail de l’Umih dans ce domaine pouvait servir de base. La mairie ne fait que se protéger.” La précédente charte avait obtenu l’adhésion de 110 professionnels.

 

#charte #partageonslanuit #olivierbianchi 

 


Pierre Boyer