×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Dylan Desmoulins au sommet des Chefs en Or 2018

Vie professionnelle - mardi 13 novembre 2018 09:16
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

75 - Paris Le français remporte la finale internationale du concours culinaire de Transgourmet, qui s'inscrit aujourd'hui parmi les plus beaux challenges de la profession.



Dimanche matin, ce sont les candidats de la catégorie ‘espoirs’ qui ont ouvert le feu sur l’espace concours d’EquipHotel et sous les yeux du public.  La France était représentée par Victor Grimon, (Hôtel Le Bristol Paris, ancien étudiant du Lycée Hôtelier du Touquet), qui avait remporté la finale nationale avec sa recette la "Tarte bicolore, crémeux de foies de volailles au foie gras, confit de cornichon wasabi et effiloché de canard". Au programme cette fois : le Lieu Noir MSC et trois garnitures végétales, et trois heures pour réaliser un plat avec sa présentation sur six assiettes. Lundi matin, place aux chefs, qui ont eu 3 heures, pour élaborer une recette pour 9 personnes autour de La Canette de la Dombes en deux cuissons distinctes et trois garnitures végétales. En choisissant ces deux thèmes, Thierry Marx, parrain de l’édition 2018 du salon, et fidèle président de la finale internationale du concours Chefs en Or, a voulu que les participants « prennent des risques ». Les candidats ont « déjà gagné » dans leur pays respectif. Pour cette dernière ligne droite, il fallait « qu’ils aillent plus loin, qu’ils osent, qu’ils se surpassent ». L’enjeu est bien réel : faire partie de la « nouvelle élite », incontestablement. Chefs en Or international fêtait sa troisième édition, un challenge né d'abord en France en 2004 à l'initiative de Transgourmet avec la complicité de Michel Roth, MOF, Bocuse d’Or, chef exécutif de l'hôtel Président Wilson (Genève) et directeur du savoir-faire chez Lenôtre, et de Christian Le Squer, chef du Restaurant Le Cinq, Hôtel George V Paris, 3 étoiles au Guide Michelin. Et comme l’a rappelé Eric Decroix, président de Transgourmet France devant les quelque 480 invités du dîner de gala organisé le 12 novembre au Pavillon Cambon à Paris, Chefs en Or s’est hissé parmi les plus grands concours de la profession, mettant en avant deux générations, les chefs et les nouveaux entrants. Il permet aux candidats de montrer leur créativité et leur technicité autour de thèmes toujours plus audacieux. Sur la première marche du podium international 2018 : le français Dylan Desmoulins, sous-chef Les Terrasses à Lyon. Sa recette, tout en subtilité, précision et harmonie, selon un membre du jury : Roasted Dombes duckling, candied stuffed neck, autumnal accompagnements. A ses côtés, le suisse Manuel Hotz et le roumain Emmanuel Mocan. La jeune russe, Ekaterina Dabizha, a quant à elle gagné le défi des espoirs. Le français est arrivé deuxième de la compétition. Une soirée qui a aussi été l’occasion de célébrer sous des applaudissements nourris les dix ans de Transgourmet.

#ChefsEnOr #Transgourmet #DylanDesmoulins #ThierryMarx #MichelRoth #ChristianLeSquer #EricDecroix #EquipHotel #EH18

 


Sylvie Soubes