×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

De grands projets pour le tourisme, enfin ! Édito du journal du 3 août 2017

Vie professionnelle - mercredi 2 août 2017 10:49
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


"La France est la première destination touristique du monde. Avec 82,6 millions d'entrées en 2016, malgré une forte baisse en raison des attentats, des grèves et de la météo, nous conservons la pole position. Mieux, les prévisions pour 2017, annoncées par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, redonnent le sourire avec une estimation entre 88 et 89 millions. Ce serait une profonde satisfaction si la première place mondiale en termes de recettes touristiques nous revenait aussi.

Or ces chiffres comptabilisent le nombre de touristes étrangers, qu'ils passent leurs vacances chez nous ou qu'ils ne fassent que traverser notre territoire pour gagner l'Espagne ou l'Italie. Évidemment, ces passages furtifs ne risquent pas de faire grimper le chiffre d'affaires des professionnels. Pour les recettes touristiques, nous n'obtenons que la médaille en chocolat : la quatrième position, derrière les États-Unis, la Chine et l'Espagne.

Aussi, le premier conseil interministériel du tourisme qui s'est déroulé le 26 juillet a posé un objectif clair : 50 milliards d'euros de recettes touristiques internationales à l'horizon 2020 (pour 100 millions de touristes étrangers) contre 40 milliards en 2016. Une politique de grands projets au niveau national devrait être mise en place. Reste à les identifier région par région. Les professionnels participent à la réflexion qui prend aussi en compte ce qui pourrait être amélioré en matière d'emploi, de formation, d'accueil, de transports… Une réflexion commune dont on espère des résultats probants. En comptant peut-être aussi sur l'impact des Jeux olympiques à Paris en 2024, qui devraient servir de moteur pour améliorer notre attractivité avant et après l'événement. Car mis à part les passionnés de sports, les touristes ne vont-ils pas éviter les sites accueillant les épreuves ?"

Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Reprendre un hôtel : évitez les embûches
par Stéphane Corre
Services