×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Quentin Vauléon, Meilleur Jeune Sommelier de France 2017

Vie professionnelle - mercredi 28 juin 2017 16:00
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

75 - Paris Le concours du Meilleur Jeune Sommelier de France, Trophée Duval-Leroy, organisé par l'Association de la Sommellerie Française avec la maison champenoise, a couronné en 2017 Quentin Valauléon du Pavillon Ledoyen.



Aux côtés de Philippe Faure-Brac et de Carole Duval-Leroy, Quentin Vauléon à la fois heureux et ému.
Aux côtés de Philippe Faure-Brac et de Carole Duval-Leroy, Quentin Vauléon à la fois heureux et ému.

Ils ont été près de 150 jeunes à tenter le concours du Meilleur Jeune sommelier de France 2017. 11 se sont qualifiés pour les finales qui se sont déroulées les 26 et 27 juin à Paris. Mardi 27 après-midi, dernière ligne droite, 4 d'entre eux restaient en lice : Bastien Debonno (L'Oustau de Baumanière aux Baux de Provence), Corentin Meyer (Bernard Loiseau à Saulieu), Aymerie Pollenne (The Lanesborough à Londres UK) et Quentin Vauléon (Pavillon Ledoyen à Paris). 4 épreuves les attendaient sur la scène du Théâtre de Paris, rue Blanche (9ème arrondissement). D'abord l'analyse sensorielle de 5 produits, en l'occurrence Noilly Prat, Triple Sec, Grand-Marnier Cordon Rouge, Pommeau de Normandie et liqueur de Verveine du Forez. Ensuite, la prise de commande de vins au verre devant une table de quatre convives. « Le comportement, le gestuel, la compréhension, l'efficacité, l'élocution étaient notés » explique le Meilleur sommelier du monde 89, Serge Dubs. La capacité du candidat à s'adapter à une situation imprévue et « rendre heureux le client alors qu'il n'a pas encore goûté le vin » allait ensuite être évaluée par un jury entièrement féminin. En dernier, devant le président de l'Union de la Sommellerie Française et Meilleur sommelier du monde 92, Philippe Faure-Brac, la présidente de la Maison Duval-Leroy, Carole Duval-Leroy et le chef des Cuisines de l'Elysées et MOF, Guillaume Gomez, le challenge consistait à proposer plusieurs vins pour un dîner de gala qui comprenait un Osso Irati en cheese-cake, au piment d'Espelette, plats signé du chef Tomy Gousset, que les candidats avaient goûté la veille. 6 cuvées à suggérer. Dans la balance : la cohérence de l'accord, la fusion ou les contrastes, la pertinence. Ultime question : quel grand chef nous a quitté hier soir ? Il s'agissait bien sûr du regretté Alain Senderens.

Doublé

Cette année, aux côté du Trophée Duval-Leroy, le Trophée Nespresso mettait l'accent sur le café. Deux coupes, pour un seul gagnant : en effet, Quentin Vauléon, 25 ans, sommelier au Alléno Paris, a remporté les deux prix et devient Meilleur Jeune Sommelier de France 2017. « Une victoire qui récompense plus années d'implication en salle et dans les concours, confie le service communication du Groupe Yannick Alléno, puisqu'il avait déjà réussi à se hisser parmi les finalistes du concours en 2015 et était demi-finaliste du Meilleur Sommelier de France en novembre 2016 ».

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services