×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'Oeuf ou la Poule, lauréat de la Bourse de la Création Badoit 2016, vient d'ouvrir ses portes

Vie professionnelle - jeudi 26 janvier 2017 15:19
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


De g à d : Thierry Marx, Gabriel Asseman et Nicolas Ménard.
De g à d : Thierry Marx, Gabriel Asseman et Nicolas Ménard.

Cela faisait un peu plus de 5 ans que Gabriel Asseman, originaire du Nord de la France, cherchait à s'installer à Arras. Il voulait viser juste après un cursus classique en école hôtelière et un parcours dans la restauration traditionnelle, l'Education Nationale, en collectivité, en tant que cuisinier privé ou de l'autre de côté des fourneaux, en tant que commercial pour des grandes marques du secteur. C'est d'ailleurs à cette époque qu'il tombe sous le charme de la capitale historique du Pas-de-Calais, ville aux multiples émotions, architecturales, historiques et gourmandes. Dans sa tête trottent deux idées : travailler un produit connu, et surprendre le consommateur. L'oeuf, si quotidien, si facile, l'inspire. Qui dit oeuf, dit volaille. La base du concept est posée. Reste à trouver le lieu. « Je voulais être dans un quartier touristique et administratif, afin de toucher plusieurs clientèles, mais que ce ne soit pas trop grand avec une possibilité de terrasse. » La boutique d'un ancien traiteur le séduit. Son projet, sur le papier, tient la route. C'est alors qu'il décide de participer à la Bourse de la Création Badoit. « Je connaissais par la presse ce concours. Je l'ai tenté à partir du moment où j'étais sûr de moi, de mes arguments, du potentiel ». Faire partie des finalistes retenus « est déjà une étape fabuleuse » découvre le futur exploitant. « Les choses deviennent différentes, des portes s'ouvrent, on est moins seul, tout ce qui est administratif devient moins pesant car on nous guide. Je me souviens aussi quand j'ai défendu mon projet devant Thierry Max, le président du jury. Me retrouver face à ce grand professionnel qui faisait preuve à la fois de gentillesse et de pertinence était extraordinaire. C'était une confrontation tellement enrichissante. Quoi qu'il arrive ensuite, je me suis rendu compte que j'en sortirais grandi ». Mais l'aventure va se poursuivre, jusqu'au titre. L'oeuf ou la Poule – c'est le nom de l'établissement – remporte le trophée. « Badoit nous permet de concrétiser, avec justesse » résume l'heureux gagnant de la 29ème Bourse de la Création Badoit qui aura aussi bénéficié de conseils juridiques personnalisés, d'un soutien financier, d'un coaching. L'inauguration du restaurant a eu lieu le jeudi 19 janvier, en présence bien sûr de Thierry Marx qui, pour l'occasion, s'est attelé à réaliser un plat à quatre mains avec Gabriel Asseman, devant les invités. Au menu : Œuf poché et son crumble de pain d'épice et crème de Maroilles. Nouvelle étape dans l'émotion. « Avec Thierry Marx, tout en cuisinant, on a parlé cuisson des oeufs, livres de recettes... Il m'a conseillé un ouvrage qui recense 2500 recettes à base d'oeufs. C'était un moment là encore génial » se souvient notre nouveau chef et patron. Lors du déjeuner inaugural, Nicolas Ménard, chef de groupe Badoit, résumait la longévité du concours en quelques mots : « 1/3 des Français seraient prêts à ouvrir un restaurant s'ils se sentaient épaulés. Avec le Bourse de la Création Badoit, nous levons les barrières de l'entreprenariat ». Confirmation.

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services