Actualités

Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Ca vous est arrivé : Faute de repreneurs, j'ai opté pour le crédit vendeur auprès des salariés

Vie professionnelle - lundi 26 septembre 2016 15:01
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Souillac (46) L'établissement est atypique dans son histoire et son modèle économique. Le dossier de reprise, irrecevable aux yeux des banques et trop compliqué pour les repreneurs extérieurs, a fait l'objet d'un crédit vendeur entre l'ancien propriétaire et ses salariés.


La Vieille Auberge a d'abord été la maison familiale d'un chef qui fit carrière à Paris et qui, à l'heure de la retraite, crée entre le salon et la cuisine, un restaurant de 12 couverts, qu'il ouvre quand bon lui chante. L'établissement a ses adeptes, mais lorsqu'il est mis en...


ATTENTION : Pour utiliser cette fonction votre navigateur doit accepter les cookies. Merci de les autoriser.

Pour lire cette page, abonnez-vous (2,50 € / mois).

L'abonnement à L'Hôtellerie Restauration vous donne accès à de multiples services :
1 L’accès à SOS Experts : fiches pratiques avec vos questions et les réponses de nos experts
2 L'accès à l'intégralité des articles en ligne
3 Le journal hebdomadaire en ligne dès le mercredi
4 L'envoi du récap'info par e-mail (quotidien, hebdomadaire et mensuel)

 Voir les formules d'abonnement 

Je suis déjà abonné, je me connecte
Journal & Magazine
Services