×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Élora Ollier, premier prix du concours de cuisine du MIN de Grenoble

Vie professionnelle - mercredi 25 mai 2016 17:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Grenoble (38) L'élève, en 1re année de bac pro au lycée des Portes de Chartreuse, a remporté la 24e édition du trophée Du marché à l'assiette, ouvert aux élèves et apprentis de l'Isère.



Élora Ollier, avec à sa gauche, Jérémy Muller, président du Jury, et à sa droite, Maxime Lafranceschina (MOF Primeur) et Jacqueline Amirante (Umih 38).
Élora Ollier, avec à sa gauche, Jérémy Muller, président du Jury, et à sa droite, Maxime Lafranceschina (MOF Primeur) et Jacqueline Amirante (Umih 38).

Élora Ollier, lauréate du concours Du marché à l'assiette 2016, 24e du nom, a été très concentrée pendant ses 3 h 30 d'épreuve. "Mais j'ai eu un peu peur de ne pas être dans les temps pour la présentation des deux plats", avoue la jeune élève de 1re année de bac pro au lycée des Portes de Chartreuse (Voreppe, Isère), lors de la remise des prix. Chaque candidat avait en effet deux assiettes à réaliser à base de produits frais et locaux : un plat et un dessert. Tous devaient les concocter autour de deux ingrédients imposés. "Cette année, c'était l'asperge et la fraise", détaille Bernard Colonel-Bertrand, directeur du marché d'intérêt national (MIN) de Grenoble. Leur journée avait commencé à 7 heures par l'approvisionnement des denrées auprès des grossistes et producteurs du carreau.

Le dessert a payé

L'épreuve de cuisine a débuté à 12 h 30 à l'IMT de Grenoble pour un envoi des assiettes au jury à partir de 16 heures. Élora Ollier a choisi de décliner l'asperge en flan avec salade croquante, petits pois, échalotes, noix de Grenoble, câpres et réduction de vin de noix, et la fraise en jus, granité à la Chartreuse, sablé au citron vert, chamallow à la fraise, brunoise de fraise, fenouil, menthe et huile d'olive. Devancée par Dorian Priest, apprenti en 2e année de CAP à l'IMT, pour le plat de légumes, elle a réussi à décrocher la première place du concours grâce à son dessert. "Les notes des candidats ont été assez proches. Tous ont travaillé très dur depuis ce matin. Il faut les féliciter", a indiqué Jérémy Muller, chef de la Maison Chavant (Bresson, Isère) président du jury. Un petit regret toutefois : "Leurs plats manquaient un peu d'esprit d'innovation, sans doute par crainte d'être hors sujet."
Les quatre candidats présents, trois des Portes de Chartreuse et un de l'IMT (trois élèves de l'EFMA de Bourgoin-Jallieu ont été empêchés), sont eux tous partis les bras chargés de cadeaux.

Nathalie Ruffier
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Informatique et nouvelles technologies en CHR
par Thierry Longeau
Services