×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Paris 2016 : le plan soutien du Fafih aux entreprises franciliennes touchées par la baisse d'activité se poursuit

Vie professionnelle - vendredi 29 janvier 2016 10:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés




Le Fafih, OPCA du tourisme, de l'hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs, a élaboré avec l'État et le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP) un programme de soutien aux entreprises franciliennes touchées par la baisse de fréquentation depuis les attentats du 13 novembre 2015. Ce programme, baptisé Paris 2016, s'est donné comme postula : former pour sauvegarder l'emploi. Les formations retenues visent l'adaptation des salariés aux mutations du secteur. L'étude conduite par le Fafih sur les impacts des attentats confirme un fort recul de la fréquentation dans l'hôtellerie. Toutes les catégories ont été impactées même si ce sont les hôtel haut de gamme qui ont subi le plus de baisse. « Dans la restauration, indique également le Fafih,  le service du soir a été particulièrement touché alors même que le mois de décembre est traditionnellement un mois de forte activité avec une hausse de la fréquentation et du ticket moyen. Les projections de l'étude indiquent que l'impact devrait être ressenti jusqu'en mars 2016 avec un recul des réservations en hôtellerie parisienne jusqu'à -15 % sur le 1er trimestre 2016. L'impact financier des attentats peut-être évalué à 500 millions d'euros de perte de chiffre d'affaires, dont plus de 200 millions pour les hôtels et 300 millions pour la restauration ». 
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Informatique et nouvelles technologies en CHR
par Thierry Longeau
Services