×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Édito du journal n° 3431 du 29 janvier 2015 : "L'hôtellerie et la restauration, bons élèves de la prévention"

Vie professionnelle - mercredi 28 janvier 2015 12:30
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


© DOM


 Les dispositions du compte individuel de pénibilité font débat, et ce n'est que le début. Les TPE et les PME, par la voix notamment de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises, sont vent debout contre ce qu'ils estiment être une "véritable usine à gaz" dans son application et tend à la stigmatisation de postes et de métiers. Le fait de vouloir mettre tous les salariés du privé dans un schéma identique, par le biais d'une grille comprenant donc dix facteurs de pénibilité, est louable sur le papier uniquement.

Cette approche générale des risques professionnels oublie la diversité du terrain et des activités. Ce qui sera vrai dans un secteur ne le sera pas forcément dans l'hôtellerie ou la restauration. La vie d'une entreprise est suffisamment complexe aujourd'hui pour ne pas en rajouter…

Le 18 décembre dernier, la Caisse régionale d'assurance maladie d'Île-de-France a remis ses trophées récompensant les efforts faits en matière de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Un tiers des entreprises lauréates relève de notre secteur, faisant de la prévention un levier d'amélioration de la productivité. Chacun y trouve son compte. La direction de l'hôtel Sofitel Arc de Triomphe (Paris, VIIIe) a engagé une réflexion sur le travail des femmes de chambre, en collaboration avec les intéressées. Des formations ont été mises en oeuvre et de nouveaux matériels, choisis en fonction de la configuration des lieux, ont été mis à leur disposition.

Le Rainforest Café-Groupe Flo (Chessy, 77) faisait face à un fort turnover des commis de salle, qui portent en moyenne 300 plateaux par jour. L'établissement a divisé par deux le poids moyen d'un plateau, en remplaçant notamment le pyrex des carafes et des verres par du polycarbonate.  L'Hôtel Qualys Carlton's (Paris, IXe) a décidé d'acquérir des chariots de ménage plus légers, des balais télescopiques ou encore un système de couette plus facile à manipuler.
La Mascotte, restaurant et brasserie (Paris, XVIIIe), a, de son côté, entièrement repensé sa cuisine pour faciliter le quotidien des équipes. Autant de prises de conscience et d'actions concrètes, faisant de l'hôtellerie et de la restauration de bons élèves de la prévention. Tant mieux.

Sylvie Soubes

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Idées simples pour doper les recettes de votre restaurant
par Bernard Boutboul
Services