×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Les Étoiles de Mougins rendent hommage à Jacques Maximim

Restauration - lundi 19 septembre 2022 11:07
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Mougins (06) Avec les Meilleurs ouvriers de France comme thématique, le festival a placé l'attractivité du métier au coeur de ses préoccupations. Un week-end dédié à l'excellence et la transmission, parrainé cette année par l'emblématique chef de la Côte d'Azur.



Plus de 120 chefs ont fait le déplacement pour rendre hommage à Jacques Maximin.
© Marie Tabacchi
Plus de 120 chefs ont fait le déplacement pour rendre hommage à Jacques Maximin.

Après trois ans d’interruption pour cause de Covid, Les Étoiles de Mougins (à Mougins, Alpes-Maritimes) ont enfin pu tenir leur 14e édition, pour les retrouvailles de toute une profession. Durant deux jours, samedi 17 et dimanche 18 septembre, le festival a mis à l’honneur le chef Jacques Maximim, Meilleur ouvrier de France 1979, concours qui était d’ailleurs la thématique du week-end. Plus de 120 chefs, dont de très nombreux cols bleu-blanc-rouge, ont fait le déplacement pour rendre hommage à l’insatiable chef et à ses quasiment six décennies de métier.

 

Le métier, sa transmission et son attractivité au cœur du sujet

“On est dans le creux d’une vague, la jeunesse a rencontré un choc violent à la fois économique et social. L’envie pour le métier est là, mais les attentes ne sont plus celles des années 1970. C’est à nous de créer l’étincelle, de nous adapter, c’est nécessaire !”, a appuyé François Pipala, directeur de restaurant à la fondation Paul Bocuse, à l’occasion d’une conférence sur les Meilleurs ouvriers de France.

C’est aussi le message qu’a fait passer Jacques Maximim tout au long de l’événement : “ alors qu’en 1972 je commençais à travailler chez Roger Vergé au Moulin de Mougins, aujourd’hui, je suis en tête d’affiche à l’entrée du village. Si je me retourne, je me dis que mon parcours, s’ils ont la patience et le courage, peut peut-être servir d’exemple aux jeunes !”

Des temps forts ont marqué l’évènement, labellisé “année de la gastronomie” : une soixantaine d’ateliers où les chefs ont partagé leur savoir-faire avec petits et grands, conférences et dédicaces, démonstrations autour des arts de la table animées par la Fondation Paul Bocuse et concours dédiés aux jeunes talents. Le trophée Jeune chef Roger Vergé a été remporté par Florian Gravelle, chef formateur à l’école Ducasse à Paris, tandis que Kevin Rabateaud, le Jules Vernes à Paris, a remporté celui du Jeune Pâtissier. En clôture, les Toques brûlées ont animé un show anti-gaspi avant de donner rendez-vous aux festivaliers dans deux ans, en 2024.

 

#Mougins #Maximin


Marie Tabacchi
Journal & Magazine
N° 3780 -
02 septembre 2022
N° 3781 -
16 septembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Idées simples pour doper les recettes de votre restaurant
par Bernard Boutboul
Services