×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Divorce annoncé entre Narbonne et Les Grands Buffets

Restauration - lundi 8 août 2022 15:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Narbonne (11) En conflit avec son bailleur, la communauté d'agglomération du Grand Narbonne, Louis Privat a décidé de transférer son restaurant dans une autre ville d'Occitanie, d'ici trois à cinq ans.



S'il y est 'contraint et forcé', Louis Privat transfèrera son restaurant à moins de 100 kilomètres de Narbonne.
© DR
S'il y est 'contraint et forcé', Louis Privat transfèrera son restaurant à moins de 100 kilomètres de Narbonne.

La coupe est pleine pour Louis Privat ! Le patron du restaurant Les Grands Buffets de Narbonne perd son flegme, évoquant “la malveillance continue du maire”, Didier Mouly, également président de la communauté d'agglomération du Grand Narbonne. L'établissement public est propriétaire de l'Espace de liberté qui abrite le restaurant, et donc bailleur des Grands Buffets. Un ras-le-bol qui justifie le déménagement annoncé du restaurant dans une autre ville d'Occitanie. La “goutte de trop” concerne une demande d'extension de la laverie et de la salle à manger du personnel, refusée sans raison par le bailleur. “Je m'engageais pourtant à assumer entièrement le coût des travaux”, se désole Louis Privat. En renonçant à cet agrandissement, le patron des Grands Buffets a compris qu'il n'avait aucune chance de mener à bien un plan de développement mûrement réfléchi, prévoyant une boutique de vente de produits régionaux et une offre d'hôtellerie, en complément bien sûr du restaurant.

Dans le même temps, le bailleur annonce sa volonté d'augmenter le loyer pour l'indexer ainsi sur le chiffre d'affaires du restaurant, “alors que le montant du loyer avait déjà fait l’objet d'une augmentation conséquente par le prédécesseur de Didier Mouly, juste avant son départ”, précise le restaurateur. C'est une déconvenue supplémentaire sur une longue liste de griefs à l'encontre du bailleur : “Le parking est laissé à l'abandon, avec ses poubelles au milieu et l'absence de marquage au sol, l'ascenseur pour personnes handicapées ne fonctionne pratiquement jamais, le système de climatisation est en panne depuis des années dans le hall d'accueil, où il fait très froid en hiver et jusqu'à 54 °C ces dernières semaines... Et quand il pleut, le sol de ce hall est constellé de seaux à cause des dizaines de gouttières !”, se lamente Louis Privat, en rappelant que le restaurant génère chaque année 400 000 € de loyers et de charges au bénéfice du bailleur, c'est à dire du Grand Narbonne.

Tapis rouge

La communauté d'agglomération a répondu à ces critiques par un communiqué : “Le Grand Narbonne ne comprend pas l’empressement soudain des Grands Buffets à pointer ces divers dysfonctionnements alors qu’un projet pluriannuel de 12 M€ a été acté, notamment pour revoir dans sa globalité l’accueil de l’Espace de liberté et donc améliorer l’accès aux Grands Buffets. Avec cette une question assez surprenante de la part des élus : “La folie des grandeurs n’aurait-elle pas atteint les dirigeants des Grands Buffets ?” Une ambition pourtant séduisante pour beaucoup, notamment à Perpignan, où le maire Louis Aliot, le président de la chambre de commerce Laurent Gauze, et le président de l'Umih 66, Brice Sannac, ont déjà déroulé le “tapis rouge”, en proposant au plus grand restaurant de France (360 000 couverts par an) de déménager dans leur ville. Mais Louis Privat n'a pas encore décidé du futur emplacement de son restaurant. Seule certitude : “Ce sera à moins d'une centaine de kilomètres autour de Narbonne, pour permettre à l'ensemble de nos collaborateurs nous accompagner, mais aucune décision ne sera prise sans connaître le point de vue de la région Occitanie, car nous resterons présents sur ce territoire.” Cette version 2.0 des Grands Buffets mobilisera entre 25 et 35 M€ d'investissement pour bâtir le pôle touristique imaginé par Louis Privat, avec l'appui de ses partenaires financiers spécialistes de l'hôtellerie.

#narbonne #louisprivat #grandsbuffets


Francis Matéo
Journal & Magazine
N° 3782 -
30 septembre 2022
N° 3781 -
16 septembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services