×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Mallory Gabsi s'installe à Paris

Restauration - lundi 21 mars 2022 16:07
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Depuis le 5 mars dernier, le chef belge savoure le plaisir de travailler dans son propre restaurant situé à deux pas de l'Arc de triomphe. L'ancien demi-finaliste de Top Chef 2020 peut être heureux : le restaurant affiche complet et sa cuisine pleine de contrastes fait l'unanimité.



Il a beau n’avoir que 25 ans, Mallory Gabsi semble déjà avoir tout d’un chef expérimenté. Deux ans après avoir marqué de son empreinte la 11e saison de Top Chef, le cuisinier a ouvert son premier restaurant qui porte son nom, et où il révèle son identité culinaire.

Situé dans la discrète rue des Acacias à Paris (XVIIe), l’établissement, chaleureux et cosy, est à taille humaine avec ses 28 places assises. Pour ses grands débuts, le Belge s’est simplifié la vie en ne proposant au déjeuner et au dîner que deux menus : Les Sens en quatre services (69 €) et Turquoise en six services (110 €). Chaque assiette respecte un plan scrupuleux : transcender les goûts et jouer sur les contrastes. Dès l’amuse-bouche, le plan est respecté avec l'‍Anguille au vert, une spécialité de la région de Flandre, en Belgique, à base de sauce aux herbes vertes.

Le coup de cœur absolu de cette première partition de mars ? Le paleron de bœuf wagyu normand associé à une belle langoustine bretonne et lié par un jus de bœuf au sapin et de croquants champignons de Paris. Les notes fumées et iodées font merveille. La partie sucrée est également à la hauteur de cette prestation culinaire qui devrait, si elle se confirme dans le temps, rapidement être récompensée par les guides.

 

#MalloryGabsi #TopChef


Stéphane POCIDALO
Journal & Magazine
N° 3787 -
09 décembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services