×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Corentin Gallene, le sacre d'un autodidacte

Restauration - lundi 22 novembre 2021 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Montlivault (41) Lauréat du Trophée du maître d'hôtel 2021, le jeune directeur de salle de la Maison d'à côté, à Montlivault, se prépare à prendre la direction de la salle du restaurant gastronomique de l'hôtel Fleur de Loire à Blois, nouveau projet du chef Christophe Hay qui ouvrira en juin prochain. Un beau parcours pour cet autodidacte qui s'entraîne, en parallèle, pour le MOF maître d'hôtel en 2022.



Pour Corentin Gallene, la qualité première d'un maître d'hôtel, c'est 'faire preuve de bienveillance et être à l'écoute du client'.
Pour Corentin Gallene, la qualité première d'un maître d'hôtel, c'est 'faire preuve de bienveillance et être à l'écoute du client'.

Pour Corentin Gallene, 30 ans, la victoire au Trophée du maître d’hôtel, en septembre dernier au Sirha à Lyon, a été une consécration. “C’est pour moi la validation de mon parcours et de mon engagement personnel. Il prouve que lorsqu’on est passionné et investi, on peut atteindre les sommets. Tout est possible”, assure le lauréat. Il est vrai que le parcours de Corentin Gallene n’est pas commun. Alors qu’il prépare son master en management du sport, il arrête brutalement ses études pour se reconvertir dans la restauration. “En fait, je me suis rendu compte que je prenais plus de plaisir le soir dans mon job d’étudiant qui était serveur que pendant mes études. Je me suis progressivement passionné pour le monde de la restauration”, reconnaît-il.

Au lieu d'entrer en école hôtelière, Corentin Gallene préfère apprendre sur le terrain, dans de beaux établissements, où il va rapidement monter les échelons. Chef de rang au Summerhouse à Londres puis chez Drouant et à l’Hôtel de Crillon à Paris, il devient directeur de salle de l’Atelier Vivanda avant de rentrer à la Maison Rostang où il officiera comme maître d’hôtel. “J’ai eu pendant ces années la chance d’apprendre le métier auprès de grands professionnels. Mais j’ai aussi lu beaucoup sur l’hôtellerie et la restauration pour enrichir ma culture personnelle. Car pour exercer ce métier, il faut à la fois un savoir-faire mais aussi savoir tenir une conversation. C’est un métier généraliste mais passionnant. Notre but c’est quand même de donner du bonheur aux gens”, reconnaît-il.

De nouveaux défis

Son parcours prend une nouvelle direction quand, en septembre dernier, le chef doublement étoilé Christophe Hay de la Maison d’à côté à Montlivault (Loir-et-Cher), lui propose de rejoindre son équipe pour préparer son nouveau projet : l’ouverture en juin prochain du resort de luxe Fleur de Loire à Blois. “J’ai été séduit par le projet, d’autant que je prendrai la direction du restaurant à son ouverture, où j’encadrerai environ 10 personnes en salle. En attendant, j’assume la direction de la salle de la Maison d’à Côté”, explique Corentin Gallene.

Un planning chargé pour le trentenaire qui prépare, en parallèle, le concours du MOF maître d’hôtel dont les qualifications commencent en mars prochain. “Je pense que c’est le moment de le faire. J’ai l’envie, même si cela demande beaucoup de travail. Et c’est aussi un objectif qui m’anime depuis longtemps. Quand j’ai commencé dans le métier il y a sept ans, mon rêve ultime était de devenir directeur de salle d’un grand établissement étoilé mais aussi d’être MOF ! Cela se précise”, conclut Corentin Gallene.

#tropheemaitredhotel #corentingallene #concours


Stéphanie Pioud
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services