Du tac au tac avec Louis Morin, MOF maître d'hôtel

Martillac (33) Meilleur ouvrier de France dans la classe maître d'hôtel, Louis Morin vient de rejoindre l'équipe du restaurant doublement étoilé La Grand'Vigne, aux Sources de Caudalie. Nommé directeur de cette table de 40 couverts, il travaille désormais avec le chef de cuisine Nicolas Masse et le chef sommelier Aurélien Farrouil. Un trio aux commandes d'une expérience gourmande unique, en terres viticoles.

Publié le 08 novembre 2023 à 09:49

Quel âge avez-vous ?

Louis Morin : Je vais avoir 30 ans le 29 novembre prochain !

Quelle est votre formation ?

Je suis diplômé du lycée hôtelier Savoie Léman, à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie).

Quelles sont les maisons où vous êtes passé ?

J’ai fait mes armes dans plusieurs maisons étoilées, dont Le Manoir aux Quat’Saisons dans l’Oxforshire, la Maison Decoret à Vichy (Allier) ou encore la Maison Wenger au Noirmont, en Suisse.

Quand avez-vous obtenu le titre de MOF dans la classe maître d’hôtel ?

Le concours a eu lieu en 2022, nous étions une quarantaine de candidats en lice, et j'ai reçu le titre en 2023.

Comment voyez-vous le service en salle dans un restaurant gastronomique en 2023 ?

Je le vois décomplexé, mais respectueux d’une disposition, d’une personnalisation, d’une expérience, d’un accueil et de mots choisis. Car la parole reste le meilleur moyen pour faire passer un message, s’adapter à la personne que l’on a en face de soi et jouer un rôle de guide lorsqu’il faut, par exemple, expliquer les nuances d’une cuisson.

Comment moderniser le service tout en respectant le savoir recevoir à la française ?

Ne plus imposer de codes complexes au client. Éviter le service trop rigide. Mais rester dans la bienveillance, le savoir être et la générosité en pensant, par exemple, à resservir de la sauce.

Quel regard portez-vous sur le service du pain ?

Il faut attirer l’attention sur le travail d’un homme et transmettre de la générosité, afin d’ajouter de l’émotion au service.

Quel regard portez-vous sur le service du vin ?

Sur ce point, au restaurant La Grand’Vigne, je vais réfléchir avec le chef de cuisine Nicolas Masse et le chef sommelier Aurélien Farrouil.

Qu’avez-vous envie d’apporter de nouveau au restaurant La Grand’Vigne ?

Je n’arrive pas en révolutionnaire ! Je ne vais rien bouleverser dans ce qui existe déjà. Toutefois, si je le peux, j’aimerais repenser le service du fromage, car c’était mon thème lors de la finale du concours de MOF.

Quel regard portez-vous sur la transmission ?

Je suis fils de profs, alors transmettre, c’est ce que j’aime le plus. J’ai envie d’apprendre aux autres, expliquer que l’on peut faire ce métier intelligemment, en restant curieux et à l’écoute. Certes, il faut se donner pour progresser, aller de l’avant, mais ce métier rend beaucoup.

 

#louismorin# #maitredhôtel#


Photo

Publié par Anne EVEILLARD



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Responsable de salle H/F

75 - PARIS 14

Le Ker Beer à Paris Montparnasse recherche en CDI temps plein son responsable de salle (H/F) avec expérience en mixologie. Nous proposons sur deux établissements un bel échantillon de bières artisanales et une carte de cocktails avec des alcools bretons. Expérience réussie dans le même poste.

Posté le 29 février 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

Canada

H/F Vous êtes bien plus qu'un professionnel de la cuisine ou de la salle, vous êtes un artisan de l'expérience culinaire ? Vous avez une passion pour l'excellence, que ce soit dans la préparation des mets ou dans le service à la clientèle ? Si vous êtes prêt pour une aventure professionnelle enrich

Modifié le 28 février 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

92 - NANTERRE

Brasserie sur Nanterre, CDI 39h,poste de SECOND DE CUISINE (H/F).Flexible et prêt à s’investir dans notre équipe. Travail en étroite collaboration avec le chef de cuisine. Norme HACCP à connaître. Salaire 1900 à 2000 €net. Poste avec 3 coupures et 2 continues. 2 jours et demi à trois jours de repos.

Posté le 28 février 2024