×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Restauration : disparités entre les Etats-Unis et la France

Restauration - mercredi 20 octobre 2021 17:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Plusieurs mois se sont écoulés depuis la réouverture des restaurants, l'occasion pour Lightspeed d'évaluer quelles ont finalement été les répercussions des confinements successifs sur les consommateurs et les professionnels.



© GettyImages


Dans ce contexte où des disparités géographiques se dessinent, Lightspeed a mené 2 études, l'une basée sur les témoignages de 850 restaurateurs du monde entier entre août et septembre 2021. L'autre est un rapport dédié quant à lui à l’observation des nouveaux comportements des consommateurs des marchés Nord-Américain et Britannique, basé sur les réponses de 1500 consommateurs interrogés entre le 27 août et le 2 septembre.

Comme attendu, les Français étaient bel et bien au rendez-vous le 9 juin dernier et l’engouement de la réouverture des établissements semble être toujours présent dans l’esprit des consommateurs. Comme le démontre la dernière étude Lightspeed, 45% des établissements de restauration enregistrent une augmentation des réservations pour consommer sur place et pour un nombre de convives en augmentation. Néanmoins, si l’on s’attendait à une forte reprise du secteur, 47% des professionnels constatent que les clients dépensent moins et sont plus avares en pourboire qu’auparavant.

Pourtant, 67% des professionnels estiment que leur business est plus profitable aujourd’hui et 48% prévoient qu’il le sera encore davantage dans les mois à venir. Un paradoxe qui peut, en partie, s’expliquer par le nombre croissant de réservations et par une sur-fréquentation des établissements, un afflux qui inquiète 34% des répondants, notamment à l’approche des fêtes de fin d’année, une période qui, pour 25% des professionnels, excèdera le niveau d’avant la crise sanitaire.

Les restaurateurs s’interrogent sur leur capacité à répondre au volume et aux typologies des demandes, à gérer les nouvelles habitudes de consommation et les mesures mises en place par le gouvernement. D’autant plus que le secteur est confronté à une pénurie de talents sans précédents. D’ailleurs 29% des répondants ont pour principal défi de recruter de nouveaux talents. Face à de telles interrogations et pour fidéliser leurs employés, 38% des professionnels n’hésitent pas à augmenter les salaires ou encore à encourager les candidatures grâce à des avantages en nature.

Les Etats-Unis et la France

Pour fournir une photographie mondiale, Lightspeed révèlent des disparités mais aussi des similitudes entre le marché de la restauration Français et Nord-Américain, dans son dernier rapport publié le 14 octobre.

Tout d’abord, et de manière surprenante, compte tenu de leurs habitudes culinaires d’ordinaire assez éloignées de celles des Français, 51% des Américains déclarent se rendre plus régulièrement au restaurant pour soutenir l’industrie ; soit 3 points de plus que les Français, dont la gastronomie fait pourtant partie intégrante de la culture.

Si en France 38% des entreprises sondées ont augmenté les salaires et offert de nouveaux avantages pour attirer et retenir leur personnel, 59% des entreprises américaines déclarent avoir effectué la même manœuvre pour pallier la pénurie de talents ; le résultat le plus élevé des pays sondés.

Enfin, la majorité (54%) des salariés français de la restauration déclarent que les clients sont plus compréhensifs depuis la réouverture des établissements. Tandis qu’outre-Atlantique et d’après 62% des professionnels, la tendance contraire est observée.

#restauration #restaurant #salaires

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services