×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

La Brasserie des arts débarque au Brésil

Restauration - jeudi 28 février 2013 17:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

São Paulo (BRESIL) Le fameux resto-bar-club de Saint-Tropez a ouvert une filiale à São Paulo. Visite guidée.



La Brasserie des Arts mixe un restaurant, un bar lounge et du 'bon son'.
© Mario Leite
La Brasserie des Arts mixe un restaurant, un bar lounge et du 'bon son'.

La Brasserie des arts, fondée il y a cinq ans à Saint-Tropez, exporte son concept au Brésil. La toute jeune filiale, créée par sept entrepreneurs (dont DJ Jack-E, résident aux Caves du Roy), a ouvert ses portes dans le quartier chic de Jardins, à São Paulo, en octobre dernier. L'établissement s'inscrit dans la droite ligne de la maison mère. "Nous voulons recevoir le même public que celui qui fréquente l'établissement français, mais nous proposons un prix plus accessible", explique l'attachée de presse. Autrement dit, une clientèle dont l'âge moyen est compris entre 25 et 45 ans, qui apprécie les dîners à l'extérieur et les soirées qui durent longtemps.

Une carte de cocktails surprenante

La cuisine aux influences méditerranéennes est confiée à Xavier Torrentes, qui a précédemment travaillé au D.O.M, le restaurant du célèbre chef brésilien Alex Atala. À la carte : tartare de thon et coeur de palmier, salade niçoise, penne au saumon et aux asperges, risotto à la truffe, steak au poivre et sa purée truffée, panacotta au chocolat blanc et aux framboises… Mais c'est sans doute du côté du bar que l'établissement réserve le plus de surprises, avec une carte élaborée par Marcelo Serrano, élu meilleur barman de la ville en 2010 et 2011 par l'influente revue Veja São Paulo. La carte des cocktails comprend des recettes historiques, telles que le Old Fashioned créé dans le Kentucky en 1880 (whisky Bourbon, bitter d'orange, sucre et écorces d'orange et de citron), le French 75 lancé en 1915 à Paris (Gin Bombay, jus de citron sicilien, sucre liquide, vin mousseux et bière) ou encore le Moscow Mule (Los Angeles, 1941) qui marie Vodka Stolichnaya, jus de citron, Angostura et mousse de gingembre faite maison.

"Pour monter le concept de la carte des boissons, nous avons pensé à une chronologie des cocktails, incluant aussi les tendances d'aujourd'hui", explique le barman. Parmi ses créations, on citera le Brasil Connection Cocktail (cachaça, thé à la pêche, citron sicilien, feuilles de citronnelle aromatisées au pamplemousse) servi dans une tasse à maté, l'Organic (Gin Hendricks, infusion de concombre et roses, graines de genévrier, vinaigre organique de pomme, citron et cassonade), ou encore le Manauara cocktail, clin d'oeil à l'Amazonie avec sa tasse en terre cuite, du cupuaçu (fruit au parfum unique) et de la fleur de jambu.

L'ouverture de la filiale pauliste, bien accueillie, pourrait être suivie par d'autres inaugurations de par le monde. Moscou, Florianópolis (au sud du Brésil), Dubaï, les Bahamas et Miami sont évoqués.

Violaine Brissart

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services