×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Terres Gourmandes : à l'hôtel, un vrai restaurant

Restauration - lundi 11 juin 2012 15:52
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Ostwald (67) L'équipe dirigeante est dynamique et pleine d'envie. Aussi, il lui faut casser les codes selon lesquels les tables des hôtels de chaîne sont toutes les mêmes et rétives à l'accueil de la clientèle extérieure. Le Mercure Sud Strasbourg en possède une authentique et tient à le faire savoir.



Mathieu Friess et Romain Texier, ici sur la terrasse, ont des ambitions pour Terres Gourmandes.
Mathieu Friess et Romain Texier, ici sur la terrasse, ont des ambitions pour Terres Gourmandes.

"Il faut chasser l'idée que notre restaurant n'est ouvert qu'aux clients de l'hôtel" annoncent à l'unisson Romain Texier, responsable restauration, et Mathieu Friess, chef de cuisine. Passé par le légendaire Boeuf Rouge de Niederschaeffolsheim, diplômé du Cefppa, Mathieu Friess est aussi titulaire d'une mention complémentaire en pâtisserie. À la tête d'une brigade de trois personnes (ils sont huit en salle), il aime offrir une cuisine du marché à ses convives, avec trois cartes annuelles qui suivent les saisons, mais aussi des suggestions hebdomadaires. Quelques classiques comme la choucroute ou le tartare de boeuf ont été conservés. Mathieu Friess confie aimer particulièrement travailler avec des huiles aux saveurs variées, dans tous les plats, y compris les desserts. "Le but est de sortir de l'image standardisée que peuvent avoir certains concernant les restaurants attenant aux hôtels aussi clairement labellisés que le nôtre", poursuivent les deux hommes, tous deux âgés de 29 ans.

Sortir de l'ordinaire
Le restaurant dispose de 53 couverts en intérieur et 36 à l'extérieur, sur la terrasse qui longe la piscine de plein air. La clientèle est plutôt orientée affaires le midi et se diversifie le soir. Les tickets moyens sont de 25 € le midi et 40 € le soir. À l'avenir, Romain Texier, diplômé du lycée Dumas d'Illkirch et ancien du Sofitel Strasbourg, voudrait mettre en place des soirées à thèmes. "Cela demande beaucoup de temps mais nous tenons à cette diversification. Nos clients ont droit à la variété."
Flora-Lyse Mbella

Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
par Thomas Yung
Services