×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Les Étoiles de Mougins s'exportent

Restauration - mardi 12 juin 2012 15:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Madère (PORTUGAL) La ville a réussi son OPA sur la cuisine. Mougins rime désormais avec gastronomie, qui sert sa promotion y compris à l'international. Après Casablanca, la ville de Funchal signe avec le maire Richard Galy.



Le rendez-vous de la gastronomie de Mougins fait des émules. La formule qui conjugue démonstrations culinaires en journée devant le public, dîners gastronomiques et dégustations de produits intéresse d'autres communes au-delà de nos frontières. Après Casablanca, au Maroc, c'est au tour de Funchal, la plus grande ville de l'île de Madère, d'organiser un événement similaire avec l'expertise de l'équipe mouginoise côté logistique et la participation des chefs hexagonaux.

Pourquoi ? Parce que l'exemple mouginois fait rêver les municipalités en quête d'une image forte, susceptible d'attirer des touristes. En sept ans, Richard Galy - le maire de Mougins - et l'équipe de l'office de tourisme de la commune ont acquis l'expérience nécessaire à l'organisation d'une manifestation de grande envergure et la confiance des chefs invités en provenance du monde entier (80 chefs en 2011). Le festival draine de nombreux visiteurs (24 000 en deux jours lors de la dernière édition) qui reviennent ensuite dans les restaurants de la ville. Mais la promotion d'une destination se fait aussi à l'étranger. Toujours avec ses chefs, Mougins met en place des événements : dîners à New York, Los Angeles, Lerici (Italie)... Mais aussi des Festival de Mougins à Casablanca en 2011 et Madère en 2012. Et d'autres sont en négociation. Vendre son savoir-faire, établir des partenariats avec d'autres destinations est aussi un moyen de se faire connaître.

"Nous sommes venus vendre nos destinations Mougins et Saint-Tropez [Madère accueillait simultanément les Drives de Saint-Tropez, tournoi de golf, et les Étoiles de Mougins, NDLR] au travers des démonstrations gratuites et gourmandes en ville et des dîners, explique Serge Gouloumès, chef du Mas Candille, Relais & Château à Mougins et parrain de la manifestation. Nous avons déjà quelques opérations derrière nous et nous savons que le bouche à oreille est notre meilleure publicité. Cela demande beaucoup de travail mais nous obtenons des résultats. Les Étoiles de Mougins prennent un peu plus d'envergure chaque année. Il devient de plus en plus facile de faire venir les chefs."

À Madère, tout est pris en charge par la municipalité et ses sponsors. Pour le maire de Funchal, Miguel Filipe Machado de Albuquerque, "la gastronomie, pratiquée à un haut niveau d'excellence, constitue un facteur différenciateur pour toute ville, d'autant plus lorsque le tourisme s'impose comme la principale industrie génératrice de recettes et d'emplois." C'est Miguel Caldeira, directeur général de Charming Hotels Madeira, qui a convaincu le maire qu'un partenariat avec Mougins constituait une garantie de réussite. "C'est une année difficile pour tout le monde et nous devons faire la promotion de notre destination en fédérant nos hôtels autour d'un projet commun. Un événement gastronomique avec des chefs français, c'est fantastique." Un partenariat Funchal-Mougins dont chacun tire des bénéfices.

Dans toute la vile, des kakemonos affichent 'Festival de Mougins à Madère'. Du 5 au 9 juin, cinq des plus grands hôtels de Madère ont accueilli un dîner ou un cocktail dînatoire réalisé conjointement par des chefs français et celui qui leur ouvrait les portes de ses cuisines. Deux d'entre eux ont d'ailleurs un chef français, Benoît Sinthon au Cliff Bay et Thomas Faudry, The Vine. L'après-midi, sur le parvis de l'hôtel de ville, les chefs se succédaient pour des démonstrations culinaires où l'on retrouvait des produits locaux. "Nous avons découvert des produits, notamment des fruits qui nous ont bluffés : des hybrides comme la banane-mangue ou la banane-pomme. Ils ont cinq sortes de fruits de la passion de tailles et de goûts différents, des mangues magnifiques. Le poisson - sabre noir, thon, poulpe… - est d'une fraîcheur exceptionnelle… C'est pour nous la découverte d'une culture et d'une cuisine au travers de produits remarquables grâce à nos collègues", reconnaît Serge Gouloumès. "Il y a eu de l'échange, de l'harmonie, du professionnalisme, nous avons tous fait en sorte que ce soit un bel événement", ajoute-t-il.

L'école hôtelière de Madère, Escola Profissional de Hotelaria e Turismo da Madeira, n'a pas été oubliée. Dans une île qui vit du tourisme, la formation est essentielle. Les jeunes ont été mobilisés. Voir des chefs français en démonstration, c'est important. Participer à un concours de cuisine avec ces mêmes chefs dans le jury, c'est très motivant, surtout quand le vainqueur, José Pedro Caldeira Pestana, remporte une semaine à Mougins en septembre prochain pendant le Festival. Autre récompense, le vainqueur et son camarade ayant remporté le prix de la gourmandise ont réalisé leur plat respectif, carré d'agneau en croûte de sésame et tarte au potiron à la cannelle devant le public, comme les chefs, conseillés par Serge Gouloumès. "Nous avons besoin de professionnels très bien formés, déclare Miguel Caldeira, ancien de l'école hôtelière de Glion (Suisse), et cette opération avec Mougins est aussi une façon de les motiver, y compris par le biais de stages en France. C'est un projet transversal qui va perdurer."

 

_________________________________________________________ 


Les Étoiles de Mougins à Madère

 

Cliff Bay : Serge Gouloumès, Le Mas Candille à Mougins, et Benoît Sinthon.

Four Views Hotel : Benoît Dargère, Clos Saint-Basile à Mougins, Nicolas Denis, Institut Gastronomie Riviera à Seillans, et Octavio Freitas.

The Vine : David Faure et Noëlle Cornu, L'Aphrodite à Nice, Mickaël Fulci, Les Terraillers à Biot, et Thomas Faudry.

Quinta das Vistas : Philippe Joannès, Fairmont Hôtel Monte-Carlo, Thierry Thiercelin, Villa Belrose à Gassin, et Carlos Magno Jesus.

Reids Palace : Philippe Joannès, Fairmont Hôtel Monte-Carlo, Claire Verneil, Masterchef 2011, David Faure et Noëlle Cornu, L'Aphrodite à Nice, et Jose Luis Pestana.
Nadine Lemoine

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services