Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le Carpaccio remet le couvert

Restauration - lundi 7 mai 2012 12:49
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Toulouse (31) Sept ans après avoir quitté le centre ville, Claude Sfez y revient avec beaucoup d'ambition et le même restaurant qu'il avait crée en 1990.



Retour au centre-ville après 7 ans d'absence.
Retour au centre-ville après 7 ans d'absence.

"Le Carpaccio a toujours été un restaurant italien avec des plats recherchés, comme des ravioli à la truffe blanche, aux cèpes, un restaurant où l'on sert des pizzas mais en aucun cas une pizzeria", affirme-t-il.
Pendant quinze ans, de 1990 à 2005, Le Carpaccio a été une institution de la place Wilson, à deux pas de celle du Capitole, avec un service non stop jusqu'à 1 h00 du matin et 800 couverts jour.
Mais la construction de la ligne B du métro a eu, selon son propriétaire, raison du succès de l'établissement. "Le bruit des marteaux-piqueurs à l'heure du déjeuner nous ont contraints à partir", souligne Claude Sfez. Le Carpaccio avait été transféré en périphérie, d'abord à L'Union, puis, voici deux ans, à Labège.

La mort dans l'âme
Le nouvel établissement qui a ouvert le jeudi 10 mai est en léger retrait de la place Wilson et emploie 20 personnes. Il remplace le Café 64 dont l'un des actionnaires était le joueur de rugby Frédéric Michalak.
"J'avais quitté la place Wilson la mort dans l'âme. Aujourd'hui, il y a de l'émotion, pas de sentiment de revanche, un esprit de compétition pour que les clients nous retrouvent et voient l'évolution qualitative de notre cuisine depuis notre départ du centre-ville", rappelle Claude Sfez, ancien propriétaire de quatre pizzerias à Paris.
Bernard Degioanni

Journal & Magazine
N° 3808 -
29 septembre 2023
N° 3807 -
15 septembre 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services