×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

Berliner Das Original veut redorer l'image du kebab

Restauration Snacking - vendredi 9 décembre 2022 15:35
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Pionnière du kebab berlinois en France, l'enseigne de restauration rapide vise une quarantaine de points de vente à l'horizon 2024.



Berliner Das Original revisite les codes du kebab, en misant sur la qualité et l'hygiène.
© Alexis Jacquin@lestudioalma
Berliner Das Original revisite les codes du kebab, en misant sur la qualité et l'hygiène.

Des broches peu appétissantes, des bouibouis poussiéreux et des odeurs de graillon… “L’univers du kebab a souffert et peut encore souffrir d’une image peu qualitative”, déplore Hubert Dessaint, directeur général de Berliner Das Original. Mais l’enseigne, qui a rejoint le groupe Brandbaker (Fresh Burritos et les restaurants de pâtes Méglio), est bien décidée à “redonner ses lettres de noblesse” à ce sandwich.

La marque mise sur des kebabs berlinois qualitatifs. Les recettes font la part belle aux légumes frais (crus et cuisinés), les viandes sont sans additifs ni conservateurs, les marinades exclusives et les sauces préparées sur place… L’offre se décline autour de trois supports (pain boulanger, wrap ou bol) et trois protéines (poulet, bœuf ou falafel), pour un ticket moyen de 15 €. De la finger food (falafel de courgettes et fromage, onion ring…), quelques accompagnements et des desserts (muffin, cheesecake…) viennent étoffer la carte. Berliner Das Original met aussi l’accent sur un cadre contemporain, l’hygiène (une cuisine vitrée permet à la clientèle de constater “le strict respect des normes d’hygiène”), et une extraction performante, afin d’éviter les “nuisances sonore ou olfactive”.

Une fondation en cours de création

La marque compte actuellement seize établissements, dont dix en franchise. Elle vise une quarantaine de points de vente d’ici début 2024. Des ouvertures sont d’ores et déjà signées pour 2023 à Lille, Strasbourg, Evry, Carré Sénart, La Réunion ou encore Saint-Quentin-en-Yvelines. Son ambition ? Devenir “l’un des leaders de la restauration rapide en France”.

Berliner DO est également engagé sur le chapitre social. “Nous sommes impliqués dans des actions solidaires auprès des plus démunis, à travers des maraudes ou des dons à des associations”, précise le directeur général. Une fondation est d’ailleurs en cours de création, que viendront alimenter les bénéfices du futur restaurant implanté au cœur du food court du centre commercial Vill’Up, à Paris. “Avoir ce type de démarche a beaucoup de sens pour nos équipes, en particulier les plus jeunes. Ce type d’action les rend fiers et renforce notre attractivité, c’est un plus dans le cadre de nos process de recrutement”, admet Hubert Dessaint.

 

#BerlinerDasOriginal


Violaine Brissart
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services