×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

Più Più, la fastronomie à l'italienne

Restauration Snacking - lundi 12 juillet 2021 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) L'enseigne de restauration rapide revisite les classiques de la street food italienne, sous l'oeil expert de Thierry Graffagnino, triple champion du monde de pizza.



Più Più propose des pizzas à la part, des focaccias, des piadine, des panini et des planches apéritives.
© DR
Più Più propose des pizzas à la part, des focaccias, des piadine, des panini et des planches apéritives.

Plus de qualité, plus de quantité, plus de rapidité. L’enseigne Più Più (plus plus, en italien) en veut toujours plus. Pour ses pizzas à la part, focaccias, piadine et paninis, le fondateur Paul Ghostine part donc à la recherche d’“excellents produits artisanaux italiens triés sur le volet” et contacte Thierry Graffagnino. “Au début, le triple champion du monde de pizza m’a formé. Il a également créé notre pâte qui mâture plusieurs jours pour un goût unique et une texture légère. Depuis, il est devenu un ami et conçoit la plupart de nos recettes”, glisse Paul Ghostine. La carte saisonnière, renouvelée tous les trois mois, est composée uniquement de “recettes travaillées et originales”, comme pour la pizza romana (crème d’artichaut, mozzarella di buffala, artichaut grillé et jambon cru).

 

Une offre évolutive

Dans cette adresse parisienne, l’offre évolue au fil de la journée. À midi, les clients sélectionnent au comptoir leur repas (avec une formule pizza, dessert et boisson à partir de 7,90 €). La vente à emporter y représente alors 70 % du chiffre d’affaires. Le soir, place à l’aperitivo italien, composé de bonnes planches de charcuterie, de fromages, de pizzas et de vins. La restauration sur place grimpe ainsi jusqu’à 90 % des ventes. “Notre promesse, c’est d’être extrêmement rapide. Que ce soit à midi ou le soir, vous êtes servi en moins de cinq minutes”, garantit Paul Ghostine.

Implanté près de la Madeleine, l’établissement a subi de plein fouet la crise sanitaire. “Dans ce quartier, on accueille normalement des salariés, les gens qui vont au théâtre et les touristes. Jusqu’à la réouverture récente, on a fonctionné uniquement du lundi au vendredi, en vente à emporter, à midi”, raconte le fondateur. Malgré tout, l’enseigne née en 2017 poursuit son développement. À la rentrée, elle lancera trois nouveaux points de vente : l’un en franchise dans le Xe arrondissement (rue du Faubourg Poissonnière), et deux autres en propre, à La Défense et dans le centre commercial de Lyon Part-Dieu. Dès 2022, la franchise devrait prendre son envol, mais “sans renier l’ADN” de la marque.

#piupiu #paris #pizza #thierrygraffagnino #paulghostine


Violaine Brissart
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services