Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

Pour redresser la barre au Royaume-Uni, Prêt à Manger lance de nouvelles offres

Restauration Snacking - mardi 29 septembre 2020 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

GRANDE-BRETAGNE En pleine période de pandémie, l'enseigne jusqu'alors florissante a subi de plein fouet la désertion des quartiers de bureaux à Londres. Pour rebondir, elle mise sur un renouvellement de son offre et compte sur ses boutiques françaises.



Un restaurant Prêt à Manger fermé dans la City de Londres, près de St Paul.
Un restaurant Prêt à Manger fermé dans la City de Londres, près de St Paul.

Dans la City de Londres désertée, où il n’y a pas si longtemps, des milliers de cadres officiaient dans des artères bouillonnantes d’activité, on ne compte plus les Prêt à Manger fermés ou désormais presque vides. Et pour cause : l’enseigne britannique, massivement implantée à Londres, est directement impactée par le passage au télétravail, dans un royaume enjoignant à ses sujets de rester travailler chez eux. Ébranlé par des mois de confinement, le groupe a dû revoir tout son business model, afin d’endiguer ses pertes (qui s’élèvent à - 60 % en rythme annuel, et plus encore dans la City) et de rester pertinent.

Parmi les changements enclenchés, l’enseigne a supprimé 2 890 postes, après avoir achevé courant août la restructuration de ses activités au Royaume-Uni. Elle s’est ensuite séparée de 28 de ses boutiques londoniennes, parfois situées à une rue d’écart les unes des autres - voire parfois dans la même rue. D’autres boutiques ont quant à elles réduit leurs horaires d’ouverture. Enfin, Prêt à Manger propose outre-Manche une offre repensée qui comprend notamment un nouveau système d’abonnement, le YourPret Barista, donnant droit à 5 boissons par jour (café, thé, chocolat chaud...), 7 jours sur 7, pour 20 £ par mois (23 € environ). Par ailleurs, et pour élargir davantage sa clientèle, le groupe commercialise également des plats préparés, livrables par Uber Eats, Deliveroo et Just Eat. Côté logistique, un restaurant uniquement réservé à la livraison (ou dark kitchen) a ouvert dans le nord de Londres, pour assurer le tout à moindre frais. L’ouverture de 5 à 10 autres sites, eux aussi exclusivement dédiés à la livraison, est prévue prochainement. En octobre, le groupe fera également distribuer des sachets de café par le géant Waitrose (chaîne de supermarchés), ainsi que par Ocado (commerce en ligne). Enfin, Prêt à Manger prévoit d’ouvrir des branches en banlieue, toujours dans cette tentative d’élargir sa clientèle hors de Londres.  

En France, l’enseigne compte une trentaine de restaurants. C’est d’ailleurs dans l’Hexagone, où le retour au bureau a été plus conséquent qu’à Londres, que le groupe a enregistré une certaine reprise. Il a même ouvert début septembre son premier établissement à Lyon.

#pretamanger #londres

 


Anastasia Chelini
Journal & Magazine
Services