×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

Le Vagabond sillonne les rues de Montpellier

Restauration Snacking - mardi 4 août 2015 11:06
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Montpellier (34) Le food truck parcourt la ville et ses alentours, à la rencontre de sa clientèle. Son créateur, Julien Laviale, propose une offre de burgers, bagels et salades à base de produits frais.




Julien Laviale a investi 60 000 € dans son food truck.
Julien Laviale a investi 60 000 € dans son food truck.

À 30 ans, Julien Laviale a choisi de reprendre sa carrière de restaurateur, qu'il avait délaissée pendant quelques années. Un retour dans le métier au volant du Vagabond, un food truck que le jeune restaurateur promène aux quatre coins de Montpellier (Hérault), avec trois emplacements fixes tous les midis, du lundi au vendredi. Mais comme le Vagabond est par définition un restaurant ambulant, Julien Laviale profite de cette mobilité pour privatiser son food truck, essentiellement les week-ends, pour des anniversaires ou des événements en tout genre.

Il mise sur une carte de burgers, bagels et salades réalisés exclusivement avec des produits frais. "Chaque matin, je vais chercher mon pain chez le boulanger et la viande chez le boucher pour l'approvisionnement du jour." Les 10 m² de cuisine ne laissent en effet guère d'espace pour le stockage. Et la clientèle apprécie : "J'ai de plus en plus d'habitués", se réjouit le restaurateur, qui a investi 60 000 € pour obtenir son food truck clé en main, avec une cuisine parfaitement aux normes.

Julien Laviale mise sur un chiffre d'affaires équivalent à son investissement dès la première année d'activité. "J'espère surtout pouvoir développer ma clientèle événementielle, car les licences seront de plus en plus difficiles à obtenir pour les emplacements fixes", prévoit le patron du Vagabond. Pour autant, le restaurateur ambulant entrevoit l'avenir avec un certain optimisme. "Le concept n'est pas évident à dupliquer mais j'aimerais tout de même avoir un deuxième camion, voire fermer le food truck pour ouvrir un restaurant classique à Montpellier !"

Francis Matéo