Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Va-t-il falloir signaler les plats qui ne sont pas faits maison ?

Juridique et social - lundi 23 octobre 2023 13:58
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme, a annoncé dans la Tribune Dimanche du 22 octobre, vouloir mettre en place l'obligation de signaler les plats qui ne sont pas faits maison. La mesure devrait entrer en vigueur l'année prochaine ou en 2025 au plus tard.



Les restaurateurs qui utilisent des produits surgelés seraient obligés de mentionner en face du plat 'Plat non préparé sur place'.
© GettyImages
Les restaurateurs qui utilisent des produits surgelés seraient obligés de mentionner en face du plat 'Plat non préparé sur place'.

“Le fait maison sera désormais garanti comme tel dans les 175 000 restaurants de France”, a déclaré Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme, dans les colonnes de la Tribune Dimanche du 22 octobre. “La mention facultative sur les cartes du fait maison, un label créé en 2014, est compliquée et reste de ce fait peu utilisée. Impossible au pays de la gastronomie de ne pas clairement informer le consommateur”, précise-t-elle.

Alain Fontaine, président de l’Association française des maîtres restaurateur (AFMR), se déclare satisfait des propos de la ministre : “Le fait maison à l’heure actuelle ne satisfait personne. En raison de problèmes de communication et de visibilité pour les consommateurs.”

 Signaler les plats non préparés sur place

“La mention fait maison ne va pas disparaitre. Le restaurateur pourra toujours continuer à mettre le logo fait maison devant ses plats. Mais il faudra aussi indiquer les plats qui ne sont pas préparés sur place (c’est-à-dire qui ne peuvent pas prétendre à la qualification du fait maison)”. Si la mention fait maison restera facultative sur les cartes, il sera en revanche obligatoire d’indiquer “Plat non préparé sur place” pour ceux qui ne sont pas faits maison, explique le président de l’AFMR. Les modalités d’indication doivent encore être définies, à savoir un logo, un astérisque...

“Cette réglementation va inciter plus de professionnels à ne proposer que du fait maison dans leurs établissements. Ce qui leur permettra de pouvoir prétendre au titre de Maitre restaurateur”, se réjouit Alain Fontaine.

#Faitmaison

 


Pascale Carbillet
Journal & Magazine
N° 3828 -
03 juillet 2024
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services
  Articles les plus lus