×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Pour faire face à l'inflation, une troisième augmentation du Smic, édito du journal du 5 août

Juridique et social - mardi 2 août 2022 14:33
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :




Le taux horaire du Smic est revalorisé chaque année au 1er janvier en fonction de deux critères : l’inflation mesurée pour les 20 % des ménages ayant les revenus les plus faibles, et sur la base de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés.

Outre cette revalorisation annuelle au 1er janvier, le Smic est augmenté mécaniquement en cours d’année du montant de l’inflation, si celui-ci dépasse 2 % par rapport à la dernière hausse. Avec plus de 6 % d’inflation sur un an, il vient de connaître sa troisième augmentation depuis le début de l’année et il y a fort à parier qu’il ne s’arrête pas là.

Son taux horaire était fixé à 10,57 € au 1er janvier 2022, il est aujourd’hui à 11,07 €, et dépasse donc le minimum conventionnel de la branche des CHR, établi à 11,01 € depuis avril dernier. Le taux horaire du Smic ayant rattrapé le taux conventionnel, c’est donc à nouveau lui qu’il faut appliquer aux salariés de l’échelon 1 du niveau I. Autre conséquence pour les employeurs, le minimum garanti, qui sert à fixer la valeur du repas pour les salariés, a aussi augmenté, à 3,94 €. Avec une inflation toujours à la hausse, il y a de fortes chances que l’on ait droit à une nouvelle réévaluation du Smic d’ici la fin de l’année.

#Edito


Pascale Carbillet
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services