×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Modèle de fiche de paie avec activité partielle pour janvier 2021

Juridique et social - mercredi 20 janvier 2021 11:14
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Nous vous proposons un modèle de fiche de paie pour le mois de janvier 2021 pour un salarié rémunéré habituellement sur la base du taux horaire du smic, soit 10,25 € de l'heure.




Cliquez ici pour visualiser la fiche de paie en pdf

Explications :

Ce salarié travaille dans un restaurant. Sa durée habituelle de travail est de 39 heures, soit 169 heures par mois. Il bénéficie de deux repas par jour, soit 44 repas par mois. Son taux horaire brut est de 10,25 €.

Ce qui lui donne un salaire brut (151,67 x 10,25 € + (17,33 x 10,25 x 110% pour les 4 heures supplémentaires mensualisées) + 44 repas x 3,65 € = 1554,62 + 195,40 + 160,60 = 1910,62 €

Le mois de janvier compte 21 jours de travail. Le 1er janvier est un jour férié, mais il est habituellement travaillé dans l’entreprise, par conséquent, il sera indemnisé au titre du chômage partiel. Si ce jour férié était habituellement chômé, c’est-à-dire non travaillé, il devrait alors être pris en charge par l’employeur. L’établissement est fermé sur la totalité du mois de janvier. Le salarié est mis en chômage partiel (ou activité partielle) total pour le mois de janvier.

Pour calculer l’indemnité versée par l’employeur, on prend le salaire brut que le salarié aurait perçu s’il n’avait pas été en activité partielle, incluant les majorations (travail de nuit, le dimanche, équivalence…) ainsi que les heures supplémentaires conventionnelles ou contractuelles et leur majoration, que l’on divise par la durée contractuelle du travail soit 169 heures.

Soit 1910,62 : 169 = 11,31 €
Le montant de l’indemnité d’activité partielle et de l’allocation d’activité partielle = 70% du taux horaire brut de référence au titre de l’activité partielle x nombre d’heures éligibles à l’activité partielle.
Le montant de l’indemnité est donc de 11,31 x 0,70% = 7,92 €
Mais ce montant ne peut inférieur au plancher de 8,11 € (contre 8,03 € en 2020 par heure chômé). C’est donc ce taux « plancher » qu’il faut retenir.

Par conséquent pour ce mois de janvier où le salarié a été en chômage partiel pendant tout le mois, le montant de l’indemnité est égale à 8,11 € x 169 heures = 1370,59 €.

Cotisations sociales :
Les indemnités d’activité partielle sont exo-nérées de cotisations sociales. Elles sont soumises à la CSG et à la CRDS au taux applicable aux revenus de remplacement. À la place du taux de 9,70 % sur les salaires, il faut appliquer le taux normal sur les revenus de remplacement de 6,70 % (3,80 % et 2,90 %), après application de l’abattement habituel de 1,75 % . Ce qui donne : 1 370,59 × 98,25 % = 1 346,60 €.

Un dispositif d’écrêtement s’applique pour les faibles revenus et la CSG-CRDS n’est pas due lorsque le salaire net est inférieur à un smic mensuel brut, soit : 10,25 € × (52 × 35) ÷ 12 = 1 554,58 €.


Pascale Carbillet